Antarctique solo, du pôle sud à la scène sera présenté à la Maison d la culture Francis-Brisson à Shawinigan du 6 juillet au 19 août. Le projet implique Bryan Perro, Jeannot Bournival, Rémi-Pierre Paquin et Frédéric Dion.

L'aventure de l'Antarctique au théâtre

Au cours de sa remarquable traversée de l'Antarctique en ski tracté par un cerf-volant, l'aventurier Frédéric Dion a vécu un moment où il a vraiment eu peur de mourir.
Une rafale l'a soulevé dans les airs. Un câble stratégique s'est rompu et le traîneau contenant tous ses vivres et sa tente a été emporté. Quelques centaines de mètres séparaient subitement le jeune homme de son équipement de survie. «Je l'ai perdu», dit-il.
Il fait froid, le vent hurle. Il n'a sur lui qu'une balise de détresse. Il est à des centaines de kilomètres du plus proche campement humain.
Les moments forts de son aventure extraordinaire de 4483 km seront portés au théâtre, cet été, grâce au talent du scénariste et auteur Bryan Perro qui avait signé le livre Antarctique solo, en 2015, dans lequel le courageux périple de Frédéric Dion a été raconté en détails.
L'histoire fascine puisque avant même la conférence de presse, jeudi, les billets pour la pièce avaient déjà commencé à se vendre.
La première semaine de représentations est presque complète et l'une des soirées affiche déjà complet.
Rémi-Pierre Paquin va personnifier Frédéric Dion et devra troquer, pour l'occasion, ses sandales d'été pour le manteau d'hiver.
Même si Frédéric Dion a voyagé seul dans ce désert de glace, le comédien aura 8000 mots à mémoriser.
C'est que Frédéric Dion, dans cette pièce, «se parle beaucoup. On a travaillé des scènes pour que, parfois, il parle à sa caméra, parfois, il est dans un talk-show. Il est dans l'avion pour s'en aller là. Il y a ses rencontres avant et son aventure là-bas», explique Bryan Perro. «Il y a aussi une belle scène où Frédéric fait du ski avec ses enfants parce que quand il est seul, il hallucine», raconte le scénariste.
C'est donc ces conversations, entre autres, que Bryan Perro porte sur scène.
Frédéric Dion s'est fait un malin plaisir de voler la conclusion de la pièce de théâtre, jeudi, durant la conférence de presse. «Je ne suis pas mort», a-t-il annoncé avec humour, donnant un peu le ton du projet.
Antarctique solo sera présentée à 28 reprises à la Maison de la culture Francis-Brisson du secteur Grand-Mère de Shawinigan, du 6 juillet au 19 août.
Bryan Perro estime qu'il a su fort bien s'entourer pour concrétiser ce projet.
La musique sera de Jeannot Bournival qui avait écrit celle du spectacle Dragao et les décors seront réalisés par un collaborateur important des oeuvres de Perro, les Atelier Nemesis.
«On a une vingtaine de dates en tournée», notamment en Abitibi et Gaspésie, indique M. Perro. «Ça augure magnifiquement bien», dit-il en précisant que ce n'est «pas du théâtre d'été, mais du théâtre en été».
«Ce n'est pas encore commencé, mais j'envisage déjà de faire 28 supplémentaires l'été prochain», confie-t-il.
«Quel honneur d'avoir été l'inspiration de cette aventure-là», a commenté le principal intéressé, Frédéric Dion. «Ce que je trouve génial, c'est que Bryan ait été capable de retirer, à travers toute cette aventure-là, des textes qui vont vous faire rire, des textes qui vont vous faire réfléchir et joués par Rémi-Pierre, ça va être du bonbon.»
Les billets pour ce spectacle sont en vente sur le site web de Culture Shawinigan. Des forfaits gîtes-restaurant ont aussi été élaborés.