L'artiste Tomas Jensen fait partie des invités de l'événement FIFA@3R, qui fera découvrir des films sur l'art au Centre culturel Pauline-Julien, en février. Tomas Jensen présentera le film Retour/Volver.

L'art vu autrement

Février sera marqué par les films sur l'art au Centre culturel Pauline-Julien qui a renouvelé sa collaboration avec le Festival international du film sur l'art de Montréal de façon à présenter son événement FIFA@3R pour une deuxième année.
Le FIFA existe depuis 34 ans et a acquis une notoriété internationale tout en conservant sa mission première qui consiste à accroître la connaissance et l'appréciation de l'art auprès du public. 
À son échelle, le Centre culturel Pauline-Julien partage cette vision et c'est la raison pour laquelle son coordonnateur Olivier Letarte tient à poursuivre l'expérience avec le FIFA. Il veut également développer l'offre cinématographique du CCPJ en rejoignant davantage de gens avec cet événement qui vient s'ajouter aux P'tites Vues qui connaissent déjà un bon succès.
Cette année, un total de quatre séances de projection sont programmées les mardis de février, à 19 h 30. À chaque projection, un invité viendra rencontrer le public.
Le 7 février, on présentera un film sur le théâtre de création, Nous autres, les autres et l'invitée sera la metteure en scène et comédienne Renée Houle.
Le 14, pour la présentation de La collection qui n'existait pas, lauréat du Grand Prix du 34e FIFA, c'est Marie-Andrée Levasseur, directrice du Centre d'exposition Raymond-Lasnier, qui viendra discuter d'art visuel avec le public.
Le 21 février, on présentera le film Retour/Volver sur le retour de l'auteur et compositeur Tomas Jensen dans son Argentine natale et c'est lui qui sera l'invité. Il entrecoupera ses interventions par une prestation solo. Finalement, le 28 février, on présentera Soundhunters, a Musical Expedition qui sera suivi d'une sélection de neuf courts métrages. Le nom de l'invité pour cette soirée sera dévoilé plus tard.
Il importe de noter également que deux courts métrages du FIFA seront présentés dans le cadre de Ciné-Campus en première partie de sa programmation principale le 17 février de même que le 24 février.
Olivier Letarte a lui-même procédé à la sélection des films qu'il présente en misant sur des sujets près des préoccupations des Trifluviens.
«J'y suis allé par sujets, ciblant des productions susceptibles d'intéresser les gens d'ici. Je suis conscient que l'idée d'un film sur l'art peut parfois paraître un peu abstraite pour le grand public et j'ai choisi des films portant sur des domaines artistiques qui intéressent les gens d'ici puisqu'ils en consomment beaucoup.»
«Malgré ce que certains peuvent croire, ce sont des documentaires très accessibles. On sait que les Nouveautés de l'ONF ont connu beaucoup de succès ici dans le passé et certains films qu'on retrouve au FIFA sont justement des films de l'ONF. Essentiellement, ce sont des documentaires qui nous permettent de découvrir des aspects moins connus de l'art. Comme c'est un créneau peu exploité ici et je pense que c'est une bonne façon de rejoindre un assez large public.»
Le prix d'entrée pour chaque soirée n'est que de 5 $.
Par ailleurs, le volet des P'tites Vues a pris de l'ampleur et la programmation hivernale 2017 inclut quatre séances de projection de courts métrages. Il y en aura une destinée aux adultes le 10 février, une autre visant particulièrement les adolescents le 9 mars et deux autres pour les enfants de 5 à 12 ans les 5 et 17 mars.