Le centre-ville de Trois-Rivières

L'art pour revitaliser et embellir des locaux vides

Afin d'en faire des lieux agréables et attrayants, la Société de développement commercial du centre-ville de Trois-Rivières a réalisé un projet d'embellissement des locaux vacants du centre-ville.
La deuxième phase du projet Loc-Action, qui consiste à présenter dans des vitrines des créations de l'artiste Jean-Pierre Gaudreau, est l'oeuvre d'une collaboration avec la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières. C'est le local qui abritait
anciennement la Banque Laurentienne, situé au coin des rues des Forges et Royale, qui a été choisi.
Ce projet, qualifié de novateur et inventif par ses idéateurs, offre un nouveau moyen de diffusion à l'artiste trifluvien et permet la démocratisation des arts visuels ainsi qu'un plus grand rayonnement des arts.
Par ailleurs, Jean-Pierre Gaudreau s'inspire du centre-ville de Trois-Rivières et de ses passants dans sa pratique du dessin. Les oeuvres qui ont été sélectionnées sont tirées d'une série intitulée L'habit ne fait pas le moine.
Ce projet a vu le jour dans le cadre de l'Entente de développement culturel de Trois-Rivières et grâce à la participation financière de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, de la SDC centre-ville Trois-Rivières, de la Ville de Trois-Rivières, du ministère de la Culture et des Communications du Québec ainsi que du Musée québécois de culture populaire.
Comme les oeuvres de Jean-Pierre Gaudreau mettent en vedette des cow-boys, le partenariat avec le Musée québécois de culture populaire est né en raison de la présentation de l'exposition relatant les 50 ans du Festival western de Saint-Tite. 
Un concours dans le cadre duquel il sera possible de gagner un panier-cadeau d'une valeur de 200 $ offert par le Musée québécois de culture populaire a d'ailleurs été mis sur pied. Ce prix comprend entre autres une entrée familiale pour l'exposition Notre Far West, une paire de billets pour le spectacle de Robby Johnson le 8 septembre.