De gauche à droite: Hélène Charland, présidente artistique, Françoise Bouchard, directrice générale de La Fenêtre, Gilles Cloutier, président du CA, Nancy Samson, présidente d’honneur affaires.

L’art au service d’une belle cause

TROIS-RIVIÈRES — L’organisme La Fenêtre, cet atelier d’art adapté aux besoins des personnes handicapées de 18 ans et plus, tiendra la 19e édition de sa traditionnelle vente aux enchères d’œuvres d’art, le dimanche 2 décembre.

Cette activité annuelle représente la principale source de financement de cet organisme et lui permet d’offrir des cours en arts plastiques, chant, langage visuel, peinture, théâtre, travail du verre, multiarts de même qu’en dessin et histoire de l’art, une nouveauté cette année.

«À l’encan, il y aura 65 œuvres à la criée et 25 œuvres à l’encan silencieux», précise le président du conseil d’administration de La Fenêtre, Gilles Cloutier.

Ces œuvres ont été offertes gracieusement à la mission de La Fenêtre par des artistes comme Serge Brunoni, Marie-Josée Roy, Marie-Sol St-Onge, Yves Ayotte et Raymond Caouette, pour n’en citer que quelques-uns.

«Les prix sont pour toutes les bourses. Ils varient entre 20 $ et 2500 $», indique la directrice générale, Françoise Bouchard. Cette dernière précise que, dans le cas de l’encan silencieux, les prix «sont plus sobres», mais que les œuvres n’en sont «pas moins belles pour autant», fait-elle valoir. «C’est une belle façon de faire connaître les artistes», plaide-t-elle.

La Fenêtre est le seul organisme du genre à accueillir des participants «de toutes les limitations fonctionnelles», explique Mme Bouchard. «Souvent, les gens se spécialisent avec des caractéristiques de déficiences, en quelque sorte, mais nous, ici, nous accueillons tout le monde et avec la variété de cours qu’on a, on peut répondre à tous les besoins», explique-t-elle.

«Les sources principales de financement, pour la survie de l’organisme, ce sont les campagnes de financement», dit-elle, soit un tournoi de golf et la vente aux enchères.

«Notre budget global annuel dépend davantage de nos activités que des subventions que l’on a», renchérit Gilles Cloutier, président du conseil d’administration de La Fenêtre. «Le nœud de nos activités, c’est l’encan de décembre qui annuellement, nous rapporte historiquement 20 000 $ et, dans les dernières années, tout près de 30 000 $ de revenus nets», dit-il. En ajoutant le tournoi de golf, La Fenêtre s’en tire avec des revenus variant de 35 000 $ à 50 000 $.

M. Cloutier espère que les participants à l’encan seront nombreux. Plus il y a de monde et plus il y a de monde intéressé à une même œuvre, plus La Fenêtre peut en bénéficier, dit-il.

L’événement se déroulera à la salle Pauline-Julien, dès 12 h 30, jusqu’en fin d’après-midi.

Il se tiendra sous la coprésidence d’honneur de mesdames Hélène Charland, artiste-peintre et Nancy Samson, maître chocolatière et propriétaire de la Chocolaterie Samson.