Lady Gaga porte un message de tolérance

La diva de la pop Lady Gaga a envoyé un message de tolérance lors du traditionnel spectacle de la mi-temps du Super Bowl, dimanche à Houston.
Seule sur le toit du NRG Stadium, Lady Gaga, habillée d'un bustier métallique, a débuté son spectacle en chantant les très patriotiques God Bless America et This Land is Your Land qui rappellent notamment que les États-Unis sont «une nation de liberté et de justice pour tous».
Suspendue par des filins, la chanteuse américaine d'origine italienne s'est ensuite jetée dans le vide pour rejoindre après des acrobaties la scène dressée sur la pelouse où quelques minutes plus tôt s'affrontaient les joueurs des Falcons d'Atlanta et des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.
Dans un déluge d'effets spéciaux, elle a ensuite chanté ses plus grands succès dont Poker Face, Born This Way ou encore Just Dance.
«Bonjour Houston, boujour le monde, nous sommes là pour vous faire sentir bien», a lancé, assise devant un piano, celle qui a vendu à travers le monde plus de 27 millions d'albums.
Dans le vide
Après treize minutes d'un spectacle haut en couleur et spectaculaire, mais sans ses extravagances vestimentaires ou scéniques habituelles, Lady Gaga, juchée sur un escalier, a conclu sa prestation en jetant son micro et se lançant une dernière fois dans le vide.
Le spectacle de la mi-temps du Super Bowl est présenté comme le spectacle le plus suivi au monde avec plus de 110 millions de téléspectateurs rien qu'aux États-Unis.
«Les seules déclarations que je ferai durant mon spectacle sont celles que j'ai faites de manière constante durant toute ma carrière», avait expliqué cette semaine Lady Gaga, icône de la communauté homosexuelle et transgenre, alors que les États-Unis connaissent de vives tensions après l'élection de Donald Trump.