Réunis pour la cérémonie de dévoilement du nouveau nom de la bibliothèque Gisèle-M.-Beaudoin de Lac-à-la-Tortue, on retrouve, de gauche à droite: Martin Asselin et Lucie De Bons, conseillers municipaux, Monique Beaudoin, fille de Gisèle ainsi que le maire de Shawinigan, Michel Angers.

Lac-à-la-Tortue: inauguration de la bibliothèque Gisèle-M.-Beaudoin

La Ville de Shawinigan a célébré avec panache une bâtisseuse de la région en donnant à la bibliothèque de Lac-à-la-Tortue le nom de bibliothèque Gisèle-M.-Beaudoin. La cérémonie de dévoilement a eu lieu vendredi en présence de personnalités publiques mais surtout de membres de la famille Beaudoin.
Gisèle Morand Beaudoin a vu le jour en 1919 et est décédée en 2009. Cette grande bénévole a habité à Lac-à-la-Tortue pendant 65 ans où elle a donné naissance à pas moins de quinze enfants. Bénévole de la première heure, elle a été responsable du service de la bibliothèque de l'ancienne municipalité de Lac-à-la-Tortue de 1967 à 1981. 
D'abord instaurée sous forme de bibliobus qui effectuait une halte dans la municipalité une fois par mois, la bibliothèque a intégré un local de l'école Notre-Dame en 1971. De 1976 à 1981, la bibliothèque a occupé des locaux de l'école Jacques-Cartier avant d'intégrer ses propres locaux dans l'ancien garage municipal.
Le changement de nom est d'autant plus significatif que l'édifice, situé au 1082 chemin de la Vigilance, a fait l'objet d'une rénovation l'automne dernier. On avait alors refait la façade du bâtiment et posé de nouveaux luminaires. «C'est un investissement qui a redonné un peu de lustre à ce point de service important qui permet à tous les résidents du secteur d'avoir accès à l'ensemble de la collection du réseau des bibliothèques de la ville», a notamment indiqué Martin Asselin, conseiller du district des Boisés. 
Le conseiller a rappelé au public présent que l'implication de Gisèle M. Beaudoin ne s'est pas limitée à la bibliothèque puisqu'elle a aussi oeuvré au sein de l'AFEAS et a travaillé pour les jeunes en mettant sur pied un ciné-club ainsi qu'en organisant la tout première journée de la culture du Lac-à-la-Tortue. «C'est à elle que nous devons cette bibliothèque dont elle a été responsable bénévolement jusqu'en 1981. Aujourd'hui, nous célébrons l'immense héritage que cette femme a laissé et dont nous bénéficions tous désormais.»
Quant au maire Michel Angers, qui était de la fête, il a fait part de son émotion d'assister à un tel hommage pour une grande dame. «Ce sera un hommage perpétuel, immortalisé dans une nouvelle appellation de notre bibliothèque dans le secteur Lac-à-la-Tortue.»