Le lancement de l’ouvrage Regards interdisciplinaires sur les publics de la culture, a réuni ces intervenants. Ce sont, de gauche à droite: Danielle Saint-Amand, directrice du Service du développement institutionnel et affaires publiques à l’UQTR, Stéphane Labbé, doctorant en communication sociale à l’UQTR, Jason Luckerhoff, professeur au département des lettres et communication sociale à l’UQTR, Marie-Claude Larouche, professeure au département des sciences de l’éducation à l’UQTR, Sandie Letendre, présidente de Culture Mauricie et Marie-Hélène Boucher, coordonnatrice aux communications aux Presses de l’Université du Québec.
Le lancement de l’ouvrage Regards interdisciplinaires sur les publics de la culture, a réuni ces intervenants. Ce sont, de gauche à droite: Danielle Saint-Amand, directrice du Service du développement institutionnel et affaires publiques à l’UQTR, Stéphane Labbé, doctorant en communication sociale à l’UQTR, Jason Luckerhoff, professeur au département des lettres et communication sociale à l’UQTR, Marie-Claude Larouche, professeure au département des sciences de l’éducation à l’UQTR, Sandie Letendre, présidente de Culture Mauricie et Marie-Hélène Boucher, coordonnatrice aux communications aux Presses de l’Université du Québec.

La recherche mise au service de la culture

François Houde
François Houde
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le monde de la culture est confronté à des défis de toutes sortes mais peu sont aussi névralgiques que le rapport au public, qui demeure la raison d’être des lieux de diffusion. Des recherches effectuées au sein du réseau des Universités du Québec, et notamment à l’UQTR, sont susceptibles d’aider les intervenants culturels à mieux comprendre leur public, ses goûts et ses attentes.