Réunis pour la conférence de presse annonçant la tenue du 35e Festival international de poésie de Trois-Rivières du 4 au 13 octobre, on retrouvait, de gauche à droite: le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche, Sylvie Cordeau, vice-présidente Philanthropie chez Québécor, Maryse Bellemare, directrice générale du FIPTR et Gaston Bellemare, président du même événement.

La poésie s’incruste sans cesse davantage

Trois-Rivières — Les soirées fraîches nous rappellent la venue prochaine de l’automne et, avec elle, la présentation du 35e Festival internationale de poésie de Trois-Rivières qui sera présenté du 4 au 13 octobre. On a dévoilé mercredi le programme de l’événement qui, une fois de plus, arrive à innover tout en demeurant cet incontournable bain d’émotions offert à toute une ville et à ses visiteurs.

C’est dans ce contexte que le FIPTR ajoute une nouvelle initiative qui va faire encore davantage de Trois-Rivières la capitale de la poésie avec l’installation sur quelque 26 bancs disséminés dans le centre-ville trifluvien d’une plaque sur laquelle est gravé un vers. Ces bancs seront particulièrement identifiables à la noirceur puisque la plaque sur laquelle s’inscrivent les mots sera éclairée de l’intérieur par un système coordonnant son allumage avec celui des lampadaires municipaux. Ces bancs poétiques sont d’ores et déjà implantés et demeureront fonctionnels sur une base continue.

Par ailleurs, la conférence de presse annonçant la programmation du FIPTR est également celle où on fait connaître annuellement les gagnants des différents prix associés à l’événement. Le Grand Prix Québecor de cette année sera remis à Monique Delan pour son recueil J’ignore combien j’ai d’enfants. Le Prix Antoine-Viccario a été décerné à Lyonel Trouillot, poète d’Haïti, pour son recueil C’est avec mains qu’on fait chansons. Le Prix Félix-Antoine Savard sera remis à la poétesse Laurence Lola Veilleux pour À l’heure du petit bain. Pour ce qui est du Prix Félix-Leclerc 2019, il est décerné à Andréane Frenette-Vallières pour son recueil Juillet le Nord. En ce qui concerne le Prix Jaime-Sabines/Gatien-Lapointe, il est décerné en 2019 au Mexicain Oscar Oliva pour le recueil Écouter le monde/Escuchar el mundo. Finalement, le Prix Piché de poésie est donné à Madeleine Sauriol pour Retenir le torrent.

La programmation de l’ensemble de l’événement a également été rendue publique et s’il faut retenir quelques moments qu’on pourrait qualifier d’incontournables, mentionnons évidemment l’ouverture officielle le 4 octobre à 17 h à la Maison de la culture. L’événement intitulé Situation de la poésie dans le monde est encore une fois à signaler et il aura lieu les 5 et 6 octobre à 14 h à la Maison de la culture. L’activité Poètes en prison retient toujours l’attention; elle aura lieu les 5 et 6 octobre à la Vieille Prison du Musée POP.

Les activités Un poète se raconte: entrevue avec... auront lieu cette année les 5, 6, 12 et 13 octobre à 11 h de même que les 8 et 11 octobre à 14 h au Caféier de même que les 7, 9, 10 octobre, à 14 h au Temps d’une Pinte. Le Récital Prix des aînés sera, pour sa part, présenté le 7 octobre à 17 h dans le Foyer de la salle Thompson. Côté cinéma, Ciné-Campus présentera La nuit de la poésie 28 mars 1980 en présence du cinéaste Jean-Pierre Masse le 10 octobre à 19 h 30 à la salle Léo-Cloutier du Séminaire de Trois-Rivières.

Les amateurs ne manqueront pas de se baigner de poésie dans une atmosphère inspirante dans le cadre de Poésie à la chandelle à la chapelle, le 10 octobre à 19 h 30 pour le cocktail et à 20 h pour les lectures à la chapelle du Séminaire. Le café-galerie L’Embuscade accueillera La poésie au pouvoir le 10 octobre à 17 h. Le lendemain, 19 h, c’est au Conservatoire de musique de Trois-Rivières que se retrouveront les amateurs de poésie pour un mariage des mots et de la musique dès 19 h.

Point d’exclamation de l’événement dans son entier, la Grande soirée de la poésie réunira 20 poètes et le duo Contra-Danza à la Maison de la culture le 12 octobre à 20 h. Finalement, mentionnons l’événement Musique du monde et poésie d’ailleurs avec l’accompagnement musical du trio Martin Bellemare le 13 octobre à 17 h à la Maison de la culture.