Le Théâtre des Nouveaux Compagnons présentera cet été la comédie Des vrais hommes au parc de l’île St-Quentin. Sur la photo: Gabriel Lacoursière, éclairagiste, Robert Turcotte, comédien, Martin Bergeron, comédien, Valérie Gagné, assistante metteur en scène et son, et les comédiens Fred Saindon et Rémi Francoeur.

La pièce «Des vrais hommes» débarque à l’île St-Quentin

TROIS-RIVIÈRES — Le Théâtre de l’île est de retour avec la pièce Des vrais hommes écrite par Andrew Wreggit et Rebecca Shaw. Cette comédie saura divertir petits et grands, à raison de cinq représentations au parc de l’île St-Quentin, tous les mardis de l’été dès 19 h 30.

Présentée par le Théâtre des Nouveaux Compagnons, la pièce raconte l’histoire de quatre citadins qui partent en pleine nature le temps d’une fin de semaine. «Les personnages n’ont pas nécessairement la même définition de ce à quoi correspond une fin de semaine de gars. Pour eux, c’est plutôt une occasion de parler de leurs émotions. Donc, ils vont vivre une expérience d’introspection mâle», raconte le metteur en scène Adamo Ionata. La bande décide de se rendre dans un camp de pêche au lac Perdu, mais les quatre hommes s’égarent rapidement en route vers le lac bien nommé.

Toute la famille est invitée à assister à ce rendez-vous estival qui se déroule en plein air. Dans cette pièce, traduite par Johanne Seymour, le public doit s’attendre à rire de bon cœur. «C’est une comédie qui est pleine de quiproquos, de rebondissements et de faits cocasses. Les comédiens se mettent dans des situations autant drôles physiquement qu’intérieurement», explique M. Ionata. Ainsi, différents niveaux d’humour seront exploités afin de rejoindre un public de tout âge.

La mise en scène se révèle aussi très sympathique, fidèle à ce qu’on retrouve dans les théâtres d’été. «La pièce est très conviviale et très chaleureuse. Les comédiens n’ont pas de coulisses. Quand il y a des sorties de scène, on voit le comédien qui attend pour entrer. C’est normal, ça ne dénature pas le spectacle et c’est vraiment drôle», spécifie-t-il. Martin Bergeron, Rémi Francoeur, Frédéric Lévesque-Saindon et Robert Turcotte seront de la distribution.

La forêt, qui entoure l’espace scénique, a grandement inspiré le metteur en scène. «Le décor se prête bien à l’histoire. On est en plein air, la scène est entourée d’arbres. C’est pour cette raison que j’ai choisi ce texte», précise M. Ionata.

Les arbres font donc partie du décor, ce qui permet aux spectateurs de mieux embarquer dans l’univers de la pièce de théâtre.

Dans la conception du spectacle, le metteur en scène désirait amener des éléments multimédias avec de la technologie. Cet apport a pour objectif de dynamiser l’histoire tout en créant un contraste avec le milieu de la forêt. «Le mur de fond est un écran. En fait, c’est une grande toile blanche qui vient se tendre. Je mets un projecteur en arrière pour projeter des photos qui suivent le fil de l’histoire», spécifie le metteur en scène.

Selon M. Ionata, c’est la première fois que des éléments multimédias seront utilisés dans un spectacle extérieur au parc de l'île St-Quentin. Pour bonifier l’ambiance, une soixantaine de bruits sonores agrémenteront la performance des comédiens.

De plus, des micros seront installés pour améliorer la portée du son. «Les micros vont capter que la voix. Donc, on ne va pas entendre les souliers marcher. Je vais installer les micros à mi-chemin. Ceux qui seront assis en avant, ils vont entendre la projection naturelle des comédiens et ceux qui sont situés dans le fond, ils vont entendre les comédiens à travers les haut-parleurs», affirme le metteur en scène.

Beau temps, mauvais temps, la pièce sera présentée les mardis 23 et 30 juillet ainsi que les mardis 6, 13, 20 août, à 19 h 30, au parc de l’île St-Quentin. Un montant de 5 $ sera chargé par voiture, peu importe le nombre de personnes. Ce tarif est en vigueur à compter de 17 h.

La pièce de théâtre est gratuite, gracieuseté de Culture Trois-Rivières.

Les membres du parc de l’île St-Quentin n’auront pas à payer pour leur stationnement.

Les spectateurs sont priés d’apporter leurs chaises et leurs couvertures.

À noter, les membres du Théâtre des Nouveaux Compagnons seront disponibles à la fin du spectacle pour rencontrer le public.