Giorgia Fumanti lance un album de Noël dans lequel elle permet à des gens de découvrir le chant choral.

La musique qui fait du bien

Trois-Rivières — Giorgia Fumanti a un profond amour pour la musique. Même si son talent l’a amenée à signer un contrat avec la compagnie new-yorkaise EMI Records en début de carrière et que la musique est un gagne-pain qui lui permet de subvenir aux besoins de sa famille, ce n’est pas cet aspect qui est le plus précieux à ses yeux.

«Je sais que la musique, ça fait du bien. Que ça devienne une profession ou non... aux jeunes qui me demandent comment faire pour vivre de la musique, je leur réponds que: ‘‘juste le fait de faire de la musique, de la goûter, ça nous nourrit tellement. C’est déjà ça le cadeau!’’»

C’est pour cette raison qu’elle multiplie les projets musicaux avec des chorales qui permettent à des jeunes et moins jeunes de s’initier à cet art qui a littéralement transformé sa vie. Dans cette aventure, elle a une alliée, Desneiges Simard, la chef de la Croche chœur avec qui elle aspire à redonner aux autres. «Avec Desneiges, on crée des chorales dans le but d’inspirer les enfants à croire en eux et à se produire devant un public.»

Un scénario qu’elle a elle-même vécu il y a 27 ans, alors qu’elle découvrait le bonheur de chanter avec une chorale dans son petit village d’Italie. «Je me souviens de mon premier spectacle avec une chorale comme la première fois que je faisais quelque chose de beau. On a beaucoup de projets encore. On veut faire des choses pour aider.»

L’album Noël en lumière est le fruit de cette collaboration et de cette volonté d’inspirer et d’initier d’autres humains aux nombreux bienfaits de la musique. «Les membres de la chorale la Croche chœur n’étaient pas des professionnels mais ils avaient beaucoup de coeur. La musique les a nourris, les a guéris. C’est un album avec beaucoup d’amour.»

Sur le disque, on retrouve plusieurs grands classiques comme Joie sur terre, Sainte nuit, Minuit chrétien et Adeste fideles et un grand incontournable du répertoire de Giorgia Fumanti, Hallelujah de Leonard Cohen.

Noël en lumière est le deuxième album portant la voix de la chanteuse soprano cette année. En mai, elle avait lancé Aimons-nous où elle interprétait de grandes chansons du répertoire québécois.

Déjà, elle planche sur un autre album qui sera réalisé avec son complice des quatre dernières années, Stefano Galante.

D’ici là, elle montera sur les planches du Grenier du Magasin général Le Brun le 14 décembre, un endroit qu’elle n’a pas encore eu la chance de visiter. Elle y interprétera plusieurs pièces de saison et plusieurs morceaux tirés de son répertoire. «La musique m’a bercée dans les moments difficiles. Quand je monte sur scène aujourd’hui, je me rappelle que la chose la plus importante, c’est la joie que j’ai de faire de la musique et de la partager avec le public», souligne-t-elle. «Je veux que les gens sachent que je suis là pour les bercer s’ils en ont besoin.»

Cette relation avec le public, qu’elle entretient religieusement, est donc le résultat de sa grande volonté de partager autant la joie, que les moments difficiles, enveloppée dans un univers musical réconfortant. «Bien que beaucoup de gens ne me connaissent pas encore, j’ai un public tellement fidèle avec lequel j’ai tissé des liens très précieux.»