Le ministère de la Culture et des Communications accorde 4,8 M$ pour le projet de Fabrique de théâtre insolite. Sur la photo, on retrouve Jacob Brindamour, directeur général des Sages Fous, la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières et South Miller, directrice artistique des Sages Fous.
Le ministère de la Culture et des Communications accorde 4,8 M$ pour le projet de Fabrique de théâtre insolite. Sur la photo, on retrouve Jacob Brindamour, directeur général des Sages Fous, la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières et South Miller, directrice artistique des Sages Fous.

La marionnette en vedette: 4,8 M$ pour aménager un lieu unique au Québec

TROIS-RIVIÈRES — Le projet de Fabrique de théâtre insolite mis de l’avant par la compagnie Les Sages Fous pourra finalement voir le jour à Trois-Rivières. En effet, le ministère de la Culture et des Communications accorde 4,8 M$ afin de concrétiser le projet qui permettra de convertir l’église Saint-James en lieu de diffusion des arts de la marionnette et d’y aménager des ateliers de création, ainsi que des résidences d’artistes.

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy a fait l’annonce de cet accord de principe mercredi, à l’église Saint-James, pour la requalification de l’établissement situé dans le site patrimonial des Récollets-de-Trois-Rivières. 

«J’étais à Trois-Rivières l’année dernière pour une autre annonce et j’ai eu un appel pour aller voir Les Sages Fous. J’ai visité les lieux et j’ai vu la passion qui les animait et l’énergie qui les habitait et habitait ces lieux-là. Leur idée m’a touchée parce que ce qu’ils font ici touche aussi les jeunes. Je me suis dit, c’est tellement important ce qu’ils font, donc il faut réaliser ça pour les enfants, pour l’endroit et pour que les citoyens s’approprient le lieu. Je suis donc heureuse d’avoir fait cette annonce ce matin (mercredi)», souligne la ministre. 

Une annonce qui tombe à point pour la compagnie de théâtre qui peut maintenant aller de l’avant avec son projet longuement mûri.

« Nous trépignons à l’idée de transformer ce site patrimonial d’exception en Fabrique de théâtre insolite, un lieu unique au Québec dédié à la marionnette et à l’imaginaire qui se spécialisera dans la création de nouvelles œuvres et de nouvelles formes théâtrales atypiques, marginales et hybrides», avoue South Miller, directrice artistique des Sages Fous.

Le projet de Fabrique de théâtre insolite vise à implanter un pôle international de création et de diffusion en théâtre visuel, grâce entre autres à la mise sur pied d’un laboratoire de création, d’espaces de diffusion, d’un salon de l’étrange, d’un cabinet de curiosités, d’une résidence pour les artistes, sans oublier la transformation de la chapelle en salle de diffusion.

«Malgré tout ce qu’on va apporter comme changements, on va respecter l’esthétisme et le cachet du lieu. Tout ce qui est important historiquement va rester, comme ce sera le cas pour l’autel. Par exemple, on va construire des gradins pliables qui vont ressembler à des bancs d’église. Ce que les gens vont voir, c’est donc un espace qui garde son cachet, mais dans un endroit tout à fait unique», précise Mme Miller.

Le projet permettra également aux Sages Fous de diffuser leur contenu d’une manière soutenue, par le biais d’une programmation annuelle qui inclura des spectacles de théâtre visuel, le micro-festival de marionnettes inachevées, des rencontres d’artistes, des classes de maîtres, des activités de médiation culturelle avec le milieu et des visites insolites.

La Ville de Trois-Rivières soutiendra également le projet évalué à 7 M$.

Si tout se déroule comme prévu, l’ouverture de la Fabrique de théâtre insolite devrait avoir lieu à l’automne 2022.