photothèque Le Soleil

La liste des pires perruques à la télé

1. DANIEL LAVOIE DANS FÉLIX LECLERC

Personnage en soi de ce mémorable flop télévisuel, la perruque de Daniel Lavoie suscitait automatiquement le rire et fit honte à la mémoire du grand Félix, qui méritait mieux qu’un tel animal empaillé.

2. RAYMOND BOUCHARD DANS RADIO

La perruque grotesque de Raymond Bouchard ne faisait qu’ajouter à l’invraisemblance du scénario de cette série, diffusée à Radio-Canada en 1999. Il fut ensuite révélé que ladite moumoute aurait coûté 2000 $. C’est bien cher payé. Le pauvre Raymond s’était déjà vu affublé d’un autre postiche ridicule, frisé comme un mouton, dans l’éphémère comédie Bungalow Blues en 1996.


3. ÉLISE GUILBAULT DANS CHEVAL-SERPENT

Même le grand talent d’Élise Guilbault ne parvient pas à nous distraire de cette chevelure grise, dont son personnage de militante féministe, Dominique Lévesque, n’avait pas besoin.


4. PIERRE-YVES CARDINAL DANS LE CLAN

Ce n’était pas une perruque, mais des rallonges de cheveux. N’empêche, si la production a pu croire que le public n’y verrait que du feu, la crinière chevaline du personnage de Pascal Moreau s’est plutôt attiré les «C’est quoi ça?»

5. MARIO DUMONT DANS DIEU MERCI!

Mauvais souvenir pour nous et pour Mario Dumont. Sur les conseils de ses enfants, l’ancien chef de l’ADQ avait préféré camper un boxeur déchu à l’émission d’Éric Salvail que d’aller à Tout le monde en parle, où il avait été malmené l’année précédente. Il n’aurait pas dû. Disons qu’à quelques jours de l’élection de 2008, se montrer perdant avec un œil au beurre noir avait de quoi le mettre K.O.

ICI Radio-Canada Télé

6. CLAUDE PRÉGENT DANS L’AUBERGE DU CHIEN NOIR

On aura beau dire, la légendaire perruque grise de Normand Castonguay, concurrente directe du chien noir, aura tenu 15 ans! Pour les fans du téléroman, le personnage attachant et son interprète, Claude Prégent, auront fait passer cet accessoire absurde pour un détail. Chapeau!

TQS

7. OLIVIER AUBIN DANS HARMONIUM

Vous ne regardez pas le Bye Bye, nous préférons vous en avertir. Voilà la mention qui aurait dû précéder la minisérie sur l’histoire de ce groupe mythique, diffusée sur feu TQS en 2003. La fausse barbe d’Olivier Aubin (au centre sur la photo), qui personnifiait Michel Normandeau, s’apparentait davantage à de la laine d’acier qu’à une touffe de poils. S.O.S.!