La Fabrique culturelle : Beethoven, l’usine et l’Orchestre symphonique de Drummondville [VIDÉO]

La Fabrique culturelle
Télé-Québec
L’Orchestre symphonique de Drummondville a innové une fois de plus cet automne avec un concept hydride, à mi-chemin entre l’exposition et le concert, à l’ancienne usine Denim Swift.   

Le chef et directeur artistique Julien Proulx a également poussé l’audace en proposant un répertoire méconnu de Beethoven: ses grandes symphonies interprétées par des ensembles dits «de chambre».   

À l’époque du célèbre compositeur, peu de gens avaient accès aux concerts symphoniques. Sans radio ni enregistrement sonore, le seul moyen de diffuser une nouvelle symphonie était d’en faire un arrangement pour trios, quatuors et autres formations de petite taille, que déchiffraient les mélomanes lors des «salons» musicaux.