L'annonce de la subvention octroyée à la Cité de l'énergie a été faite en présence du maire Michel Angers, des députés Julie Boulet et Pierre Giguère, du président du conseil d'administration Roland Desaulniers et du directeur général Robert Trudel.

La Cité de l'énergie obtient 300 000 $

Le directeur général de la Cité de l'énergie Robert Trudel jubilait jeudi après-midi alors que le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, annonçait qu'il lui accordait l'argent manquant pour permettre le renouvellement de l'exposition permanente et du spectacle multimédia qu'elle comprend.
C'est un montant de 300 000 $ qui sera attribué par le biais de l'appel de projets pour le soutien des expositions permanentes et temporaires qui avait été lancé l'automne dernier par le ministère de la Culture et des Communications.
Le Musée québécois de culture populaire et le Musée Boréalis se sont partagé 508 000 $ cette semaine provenant de cet investissement provincial dont l'enveloppe totale est de 4,5 M$.
Même si la demande initiale de Robert Trudel était de 400 000 $, il se disait totalement satisfait de cette aide provenant du provincial. 
«On est extrêmement heureux parce qu'on a fini par globaliser les investissements nécessaires de 3 000 000 $. Il nous manquait ces fameux 300 000 $. C'est un défi qu'on avait lancé à M. Giguère et il a rempli sa mission», soulignait M. Trudel tout en précisant que les 100 000 $ manquants seront défrayés par la Cité de l'énergie, ce qui portera sa contribution à 1,7 M$. Le gouvernement fédéral avait déjà confirmé sa contribution de 500 000 $ puisés dans le Fonds du Canada pour les espaces culturels, somme qui venait s'ajouter aux 500 000 $ sur cinq ans versés par la Ville de Shawinigan à partir du Fonds pour le développement des territoires.
«Cet argent servira pour faire une nouvelle exposition permanente et un nouveau multimédia qui va traiter des différentes sortes d'énergies. Le public va également pouvoir participer à la prise de décision et surtout obtenir des renseignements. On ne se prononcera pas. On va plutôt faire des comparaisons entre les énergies et on va amener le visiteur à questionner et à se questionner afin qu'il puisse se faire un jugement lui-même», présente le directeur général qui souhaite dévoiler le tout en juin 2018.
Dragao dans la mire
L'argent n'était pas encore dépensé que Robert Trudel tirait déjà la manche de la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Julie Boulet, qui assistait à la conférence de presse, pour un autre projet qu'il mijote. Puisque le spectacle Amos Daragon, la première aventure avait été présenté pendant trois saisons, il est logique de présumer que Dragao, qui en sera à son troisième été, en serait aussi à son dernier.
«Actuellement on travaille pour trouver des sous, il nous manque encore plus de 2 M$ pour faire un nouveau spectacle. Alors si on a attaché l'argent d'ici septembre ou octobre, on fait un nouveau spectacle. Sinon, ça va être un retour du spectacle qu'on va modifier comme on l'a fait cette année», mentionne M. Trudel.