On a trinqué au succès de l’exposition Autour d’une broue. L’aventure de la bière au Québec au Musée québécois de culture populaire vendredi. Ces intervenants sont, de gauche à droite, François Lefebvre, directeur affaires corporatives Québec et Atlantique chez Molson Coors, Valérie Therrien, directrice du MQCP, Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières et Ginette Bellemare, conseillère municipale.

La bière entre au Musée

TROIS-RIVIÈRES — Le Musée québécois de culture populaire compte sur l’affection des Québécois pour la bière pour battre des records de fréquentation avec sa prochaine grosse exposition: Autour d’une broue. L’aventure de la bière au Québec qui sera présentée du 22 juin prochain au 13 septembre 2020 .

Signe de son ampleur, l’exposition occupera deux salles du Musée. Une première portion sera consacrée à l’histoire de la bière au Québec alors que la seconde salle offrira une reconstitution d’une taverne des années 70 à l’intérieur de laquelle, fait exceptionnel, les visiteurs pourront déguster de la bière. Et comme une certaine pièce de théâtre ayant la bière comme axe central a fait son chemin dans la culture nationale, l’exposition rendra hommage à Broue en présentant certains éléments du décor du plus grand succès théâtral de l’histoire québécoise.

Un partenariat a aussi été conclu avec deux micro-brasseries de la région, le Trou du Diable et Le Temps d’une pinte, par lequel les visiteurs du musée pourront poursuivre leur expérience en se rendant visiter leur salle de cuves.

«Nous voulons que les gens viennent vivre une expérience, a expliqué la directrice générale du MQCP Valérie Therrien. Nous allons leur offrir des modules interactifs consacrés aux grains, ou à des cartes senso-réactives. Il reste que mon coup de cœur personnel demeure l’espace taverne qui inclura une machine à boules ainsi qu’un jeu de hockey sur table auquel les visiteurs pourront s’adonner.»

Puisqu’on s’attachera à raconter l’histoire de la bière au Québec, les bières artisanales de micro-brasserie côtoieront les bières plus traditionnelles des grands brasseurs.

L’exposition profitera d’un budget d’environ 240 000 $ et comptera sur la participation financière de plusieurs partenaires pour voir le jour. Le partenaire présentateur est la brasserie Molson Coors alors que le gouvernement québécois y contribuera pour 141 500 $ à travers le ministère du Tourisme et celui des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire alors que le ministère de la Culture et des Communications, à travers l’Entente de développement culturel avec la Ville de Trois-Rivières contribue pour un montant de 25 000 $. La Fondation du Musée ira d’une contribution de 10 000 $.

Le projet est ambitieux et les attentes de la direction du MQCP ne le sont pas moins puisqu’on espère dépasser les 100 000 spectateurs pour ainsi s’approcher ou peut-être même surpasser le plus grand succès de l’histoire de l’institution, l’exposition La petite vie qui, entre le 21 juin 2013 et le 7 septembre 2014 avait été vue par 107 268 visiteurs.

«C’est un sujet en or parce qu’il est directement lié à la mission du musée qui est de mettre en scène la culture populaire des Québécois et la bière est assurément un élément de notre culture, de poursuivre la dg. Ça va, en plus, être une exposition attractive, intéressante et dynamique. Nous allons rendre l’exposition et l’expérience muséale attractives. De proposer une expérience de dégustation de bière dans un décor de taverne des années 70 après avoir lu sur l’histoire de la bière au Québec, ça va donner aux visiteurs une expérience bonifiée.» Bien sûr, puisqu’on veut en faire une exposition familiale, on offrira aux enfants une boisson surprise pour leur permettre de participer eux aussi à la dégustation.