La directrice générale adjointe de Culture Trois-Rivières Valérie Bourgeois était fière de présenter mercredi la minisérie Culture Trois-Rivières célèbre sur scène! qui sera présentée à la salle Thompson au cours de l’automne.
La directrice générale adjointe de Culture Trois-Rivières Valérie Bourgeois était fière de présenter mercredi la minisérie Culture Trois-Rivières célèbre sur scène! qui sera présentée à la salle Thompson au cours de l’automne.

J.-Antonio-Thompson: célébrer le retour en salles avec une minisérie de spectacles

François Houde
François Houde
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La récente décision de la Santé publique d’autoriser la tenue de rassemblements de 250 personnes dans les salles de spectacles a amené Culture Trois-Rivières à mettre sur pied une minisérie intitulée Culture Trois-Rivières célèbre sur scène! à la salle J.-Antonio-Thompson.

Il s’agit de quatre spectacles touchant à divers volets des arts de scène et devant inciter le public à reprendre le chemin vers les salles. Le premier spectacle prévu aura lieu le 4 septembre et mettra en vedette le quatuor chouchou des Trifluviens: QW4RTZ. Le groupe a capella a concocté pour l’occasion un spectacle avec improvisations, numéros inédits et quelques classiques.

Le 19 septembre, on se tourne vers l’humour avec Projet parallèle!, une soirée réunissant trois humoristes: Sam Breton, Patrick Groulx et Guillaume Pineault qui offriront chacun une prestation.

Place au théâtre le 26 septembre avec Bang! une comédie-thriller offerte dans une version inédite alors que le comédien Denis Bouchard, seul en scène, en fera une lecture en interprétant lui-même tous les personnages.

Finalement, le 23 octobre, c’est le spectacle Les Trifluviennes arrivent en ville qui prendra d’assaut la scène de la salle J.-Antonio-Thompson. Ce portrait féminin et personnel de Trois-Rivières en chansons, humour et poésie sera présenté par le trio formé de Manon Brunet, Fabiola Toupin, également conceptrice du spectacle, et Camille Bourgeois.

Les spectateurs membres d’Accès plus pourront se procurer leurs billets via le web dès le 6 août alors que les places seront disponibles pour le grand public dès le lendemain. Il est à noter que la billetterie de la salle sera rouverte le 12 août permettant ainsi les transactions par téléphone ou en personne.

Pour ce qui est de la programmation régulière de la salle après le 31 août, bien que certains spectacles aient été annulés, une partie se maintient pour l’instant et les responsables sont présentement à pied d’oeuvre pour s’assurer de présenter les spectacles dans le respect des nouvelles mesures sanitaires.

Valérie Bourgeois, directrice générale adjointe de Culture Trois-Rivières indiquait mercredi que la minisérie annoncée est une façon non seulement de s’adapter aux nouveaux paramètres instaurés par la Santé publique mais de redonner confiance aux spectateurs. «On a mis sur pied toutes sortes d’initiatives dans les derniers mois mais rien ne vaut un spectacle vivant auquel on assiste en personne, soutient-elle. On sait qu’on permettra la présence de 250 spectateurs et qu’on peut le faire dans un contexte complètement sécuritaire. On aura deux entrées distinctes pour le parterre et le balcon, de la circulation à sens unique dans les allées et toutes les mesures pour assurer la sécurité des gens. Il nous faut tous réapprendre graduellement à sortir en fonction de la nouvelle normalité et cette série est un pas dans cette direction.

«Par ailleurs, avec cette minisérie, nous voulons aussi marquer notre attachement à notre clientèle et à la culture régionale. Ainsi, QW4RTZ, un groupe que les gens d’ici adorent, arrive avec un spectacle unique qu’ils ne referont peut-être jamais sous cette forme. Les Trifluviennes arrivent en ville! est aussi un spectacle complètement trifluvien. Ça démontre à quel point nous croyons à la culture en région.»

«La série touche différents volets de notre offre parmi ce que le public aime le plus: musique, humour, théâtre dans des formules qui peuvent nous permettre d’atteindre une rentabilité. Ça va aussi nous permettre de constater quel est l’intérêt des gens à revenir voir des spectacles en salles ce qui va influencer les négociations présentement en cours avec divers producteurs pour d’autres spectacles dans les mois à venir. Si la réponse est aussi bonne qu’on l’espère, ça va accélérer la conclusion d’ententes.»

«Pour l’instant, on se tient à l’affût mais on travaille aussi sur la programmation de l’automne pour s’assurer d’offrir les spectacles qu’il sera possible de présenter selon les nouvelles normes.»

On note que pour l’instant, sur les différentes salles que gère Culture Trois-Rivières, seule la salle Thompson est rouverte parce que c’est celle qui offre le plus de flexibilité pour s’adapter à différentes configurations en maintenant les mesures sanitaires adéquates.