Le groupe de musique traditionnelle irlandaise Rosheen sera de passage à Shawinigan ce week-end. Sur la photo: Daniel Marcoux, Grégoire Painchaud, François Matte, Lynn Vallières, Michel Hénault et Barry Nameth.

Irlande, magie et boules à mites

En plus de faire taper du pied, les rythmes entraînants de la musique irlandaise évoquent un univers enchanté peuplé d’êtres surnaturels. Cette perception, assez répandue, est, sans être fausse, un peu simpliste.

«Le monde mythique cliché des farfadets et des fées est toujours là, ça fait partie de la magie. Par ailleurs, les Irlandais ont une histoire assez dramatique alors la musique tourne beaucoup autour de l’immigration lors de la grande famine de 1847, la vie qu’ils ont eue avant, pendant et après la famine. Il y a également beaucoup d’histoires d’amour qui sont toujours dramatiques. Il y a toujours quelqu’un qui meurt. Il y a des histoires de beuveries, de chicanes de ménage... Il y a un côté très festif et un côté très dramatique», expose Lynn Vallières, la chanteuse du groupe Rosheen, qui se spécialise dans la musique celtique.

Dans les entrailles de cette musique généralement endiablée se tracent les contours d’une population marquée par une histoire balafrée de grands événements dramatiques. «Avec le temps, on a pu constater que les Irlandais sont un peuple très résilient. Ils peuvent tourner un malheur en farce monumentale. Dans les chansons d’amour, il y a souvent de grandes pertes, mais ils proclament que l’amour vaut vraiment la peine d’être vécu. C’est une grande découverte d’avoir un amour aussi profond pour quelqu’un, de là à en mourir. Des fois, ça peut être pas mal dark!»

«On interprète les airs traditionnels à la sauce Rosheen. Les musiciens sont vraiment excellents. Ils apportent leur couleur et un vent de fraîcheur aux pièces qui sont dans les boules à mites.»

La période entourant la St. Patrick permet au groupe de la région de Québec de célébrer avec le public, notamment avec celui du Centre des arts de Shawinigan le 3 mars, cette parcelle de culture pour laquelle Lynn Vallières a eu un fulgurant coup de foudre. «En 1997, j’avais une voix que je n’utilisais presque plus. J’ai entendu une chanson irlandaise à la radio et c’est tellement venu me chercher profondément que j’en ai pleuré. Je m’étais trouvée! J’ai commencé à faire des recherches et j’ai réalisé que c’était mon créneau et que j’allais rechercher mes racines profondes», raconte la chanteuse qui a des gènes irlandais, hérités de sa mère. «J’ai fait toute sorte de styles musicaux, mais ça ne m’accrochait tout simplement pas à la peau.»

Si l’histoire de Rosheen est née d’un coup de foudre musical puissant, Lynn Vallières attribue sa durée à la composition du groupe. «Les gens qui m’entourent sont bénis de la même passion. C’est pour cette raison que ça fait si longtemps qu’on est ensemble.»

Pour leur passage en Mauricie, les musiciens seront accompagnés des Shannon Irish Dancers, une troupe de danse qualifiée aux championnats mondiaux et nationaux de danse irlandaise. Les danseurs offriront également une classe d’initiation ouverte à tous dans les locaux de Transcendanse le 3 mars en après-midi.

«C’est plus authentique que Lord of the dance, qui est plus adapté au goût moderne. C’est vraiment de la danse traditionnelle irlandaise pure et dure. Ce n’est pas une adaptation», se réjouit Lynn Vallières qui espère, dans un avenir rapproché, pouvoir visiter le pays dont elle chante la culture depuis plus de vingt ans.

Les sorties de la semaine

Musique

> Avec Pas d’Casque - Folk/Pop | Magasin général Le Brun, 2 mars à 20 h

> Andréanne A. Malette - Folk/Pop | Magasin général Le Brun, 3 mars à 20 h

> Alexandre Poulin - Les temps sauvages | Maison de la culture Francis-Brisson, 2 mars 20 h

> Les Grands explorateurs - Afrique du Sud | Centre des arts de Shawinigan, 26 février 19 h

> Sébastien Lacombe - Nous serons des milliers | Maison de la culture Francis-Brisson, 3 mars à 20 h

> Rosheen - musique traditionnelle irlandaise | Centre des arts de Shawinigan, 3 mars 20 H

> Philippe Brach - Le Silence des Troupeaux | Anaïs-Allard-Rousseau, 1 mars à 20 h

> Piano Man Expérience - Théâtre du Cégep de Trois-Rivières, 2 mars à 20 h

> Geoffroy - Anaïs-Allard-Rousseau, 2 mars à 20 h

> LeBœuf symphonique - Orchestre pop de Trois-Rivières | Salle Anaïs-Allard-Rousseau, 3 mars à 19 h 30 et le 4 mars à 14 h

> Chloé Lacan - Ménage à trois | Louis-Philippe-Poisson, 3 mars à 20 h

> Daniel Lavoie - Mes longs voyages | Salle J.-Antonio-Thompson, 4 mars à 20 h

Théâtre

> Ligue d’improvisation mauricienne - Louis-Philippe-Poisson, 27 février à 20 h

> J’aime Hydro - Salle J.-Antonio-Thompson, 2 mars à 19 h

Variétés

> 14e édition UQTR en spectacle - Salle Anaïs-Allard-Rousseau, 28 février à 20 h

Humour

> Corbeil et Maranda - Théâtre du Cégep de Trois-Rivières, 3 mars à 20 h

Projection

> Projection de courts métrages en famille II - Relâche | Centre culturel Pauline-Julien, 4 mars à 10 h et 14 h