Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Noel Clarke au BAFTA en 2009. L'acteur britannique est visé par des accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles, qu'il conteste.
Noel Clarke au BAFTA en 2009. L'acteur britannique est visé par des accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles, qu'il conteste.

Harcèlement sexuel: Les Bafta suspendent Noel Clarke

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Les BAFTA, les récompenses du cinéma britannique, ont suspendu vendredi l’acteur et producteur britannique Noel Clarke, visé par des accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles qu’il conteste tout en admettant vendredi n’avoir pas réalisé les conséquences de certains de ces actes.

«À la lumière des accusations» formulées à l’encontre de l’acteur de Star Trek, l’académie des BAFTA a «pris la décision de suspendre immédiatement et jusqu’à nouvel ordre» son appartenance et le prix pour sa contribution au cinéma britannique qui lui avait été décerné pendant la dernière cérémonie, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Selon le quotidien The Guardian de jeudi, 20 femmes qui ont eu affaire à l’acteur et producteur de 45 ans l’accusent de harcèlement sexuel, d’attouchements et d’autres comportements inappropriés entre 2004 et 2019.

Dans une déclaration vendredi, sa deuxième depuis qu’a éclaté cette affaire, Noel Clarke a «nié avec véhémence» tout «acte pénalement répréhensible».

«Certains de mes actes ont affecté des personnes d’une manière que je n’avais pas prévue ou réalisée», a-t-il poursuivi, leur expliquant qu’il est «désolé».

Il a ajouté qu’il allait chercher «une aide professionnelle» au sujet de son comportement «et changer pour le mieux».

Dans une première déclaration, il faisait part de son intention de se «défendre contre ces fausses allégations».

«En 20 ans de carrière, j’ai mis l’inclusion et la diversité au premier plan dans mon travail et je n’ai jamais fait l’objet d’une plainte, a-t-il déclaré. Si quelqu’un qui a travaillé avec moi s’est déjà senti mal ou a ressenti un manque de respect, je m’en excuse sincèrement», a-t-il ajouté, niant «avec véhémence» tout «acte répréhensible».

Dans une lettre à ses membres, l’académie des BAFTA a assuré avoir traité avec «le plus grand sérieux» cette affaire et ne pas avoir agi avant car elle ne disposait jusqu’alors que de témoignages anonymes, ou de deuxième ou troisième main par le biais d’intermédiaires.

Regrettant que les femmes qui mettent en cause Noel Clarke ne se soient pas senties en mesure de lui apporter leurs témoignages comme elles l’ont fait auprès du Guardian, l’académie souligne qu’elle n’aurait pas récompensé Noel Clarke si elle avait reçu des témoignages de première main.

De son côté, le groupe de télévision Sky a mis un terme avec «effet immédiat» à toute collaboration pour une production future.

Noel Clarke a commencé sa carrière à la télévision il y a 20 ans et a notamment joué dans le film Star Trek sur grand écran en 2013.