Les artisans de la MRC de Maskinongé sont prêts à recevoir les visiteurs les 23 et 24 septembre prochain. Sur a photo, Pascale Plante, coordonnatrice du développement touristique pour la MRC, Jean Noël, artisans et propriétaire de l'Atelier Yamachiche P.Q. et Jennifer St-Yves-Lambert, responsable de l'événement HangARTS publics.

HangARTS publics: Les artisans livrent leurs secrets

Les 23 et 24 septembre prochain, 21 artistes et artisans de la MRC de Maskinongé ouvrent leur atelier au public.
Mercredi, la coordonnatrice du développement touristique et culturel à la MRC, Pascale Plante, annonçait le lancement de la première édition de l'événement HangARTS publics.
Fort d'une croissance marquée du nombre d'artistes et d'artisans en région ces dernières années, c'est tout naturellement qu'est venue l'idée d'implanter un événement qui vise le rapprochement entre l'artiste et son public.
Les amateurs d'art sont donc conviés à sillonner les routes de la MRC à la rencontre des créateurs régionaux. «La MRC regorge d'artistes, professionnels et amateurs, et HangARTS publics permet de mettre en valeur la qualité de leur art», explique Pascale Plante.
Parmi les endroits qui accueilleront les visiteurs, le nouvel atelier de marqueterie de Saint-Paulin, propriété de Nancy Bordeleau, est «unique au Québec» selon Jennifer St-Yves-Lambert, responsable de l'événement. On peut aussi compter sur l'ouverture de l'atelier de fabrication de vêtements Rien ne se perd, Rien ne se crée de Saint-Sévère. Événement rarissime, l'aquarelliste André Buist permettra aux intéressés de visiter son lieu de travail, une première pour l'habitué des symposiums régionaux.
«Les gens vont être bien accueillis, les artistes sont fiers de leur atelier. Certains ont même refusé de participer cette année parce qu'ils ne jugeaient pas leur lieu de travail assez accueillant», soutient Jennifer St-Yves-Lambert.
Lors de leur visite des ateliers, les participants seront invités à participer à un tirage pour lequel ils courent la chance de remporter un chèque-cadeau d'une valeur 300$ à dépenser chez l'artiste ou l'artisan de leur choix.
À l'aide du dépliant spécialement conçu pour l'événement, une carte de la MRC guidera les visiteurs à travers les différents points de visite. Les amateurs d'art auront donc la liberté de planifier leur itinéraire en fonction des artistes et artisans qui les intéressent le plus. «C'est une question de goût, il n'y a pas de parcours préétabli», souligne Pascale Plante.
Les dépliants sont disponibles au Bureau d'information touristique de Maskinongé, dans les 17 bibliothèques de la région, dans certains commerces ainsi qu'en ligne, au tourisme.maski.quebec, sous l'onglet outil dans la section culture.
Le HangARTS publics a été rendu possible grâce à l'Entente de développement culturel entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la MRC de Maskinongé. Complètement gratuit pour les artisans et artistes qui désiraient s'inscrire, un montant de 5000$ a été mis à la disposition de Mme St-Yves-Lambert pour l'organisation.