Marc Dupré a enflammé la scène des Voix Populaires lors de son spectacle au FestiVoix.

FestiVoix: une première fin de semaine réussie

TROIS-RIVIÈRES — Malgré les intempéries passagères, le public était au rendez-vous pour conclure en beauté la première fin de semaine du FestiVoix. Une énergie unique a animé chacun des sites et dans tous les cas, les coeurs étaient à la fête.

«On a eu beaucoup de personnes pendant la première fin de semaine. On a battu des records! », témoigne avec fierté le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire. Il se réjouit d’ailleurs du succès de la 26e édition. Chacun des sites de l’événement a rayonné à sa façon, tout en se ralliant à une énergie commune. «L’ambiance change d’un spectacle à l’autre, mais quoi qu’il en soit, c’est toujours chaleureux, c’est positif, c’est un dialogue et surtout c’est des rencontres entre les gens», souligne M. Grégoire.

Les conditions météorologiques instables ne semblent pas avoir affecté le taux de participation des festivaliers. «C’est un temps orageux que nous avons eu. En général, il faisait beau et pendant quelques minutes il pleuvait beaucoup. Les gens étaient habitués et ils étaient équipés. Ils étaient quand même présents au rendez-vous. Ce soir c’est un bel exemple, il a plu, mais nos sites étaient pleins», précise le directeur général.

Les festivaliers ont été nombreux à venir assister au spectacle de Dan Bigras, au jardin des Ursulines.

La soirée de dimanche a commencé sur la scène des Voix Acoustiques. C’est sous des nuages gris et une pluie battante que les festivaliers se sont rassemblés afin d’assister au spectacle d’Elliot Maginot. Armés de leurs imperméables et de leurs parapluies, les spectateurs ont défié les caprices de Dame Nature. Avec enthousiasme, le public a rapidement plongé dans l’univers du jeune auteur-compositeur-interprète. Au fil de la représentation, Elliot Maginot et ses musiciens ont dû s’adapter à l’intensité des précipitations. Le groupe s’est donc réuni autour d’un seul micro pour continuer la performance.

Du côté de la scène des Voix Jazz, Lorraine Desmarais et ses musiciens ont rendu hommage à Bill Evans. Les festivaliers avaient le sourire aux lèvres face aux prouesses de la pianiste de renommée internationale. Lorraine Desmarais a profité de l’occasion pour présenter quelques-unes de ses compositions, inspirées de Bill Evans. Pendant ce temps, au Manoir Boucher de Niverville, Bartula a amené le public dans une tout autre atmosphère. La musique était entraînante et festive, incitant même les festivaliers à se délier les jambes en dansant sous le rythme de la musique des Balkans. La pluie continuait de plus belle, mais rien n’était à l’épreuve des airs d’accordéon et de violon du groupe Bartula.

Quant à Dan Bigras, il a été accueilli par un soleil radieux et un torrent d’applaudissement dans le jardin des Ursulines. Dans un contexte intimiste, Dan Bigras et sa violoniste ont pris possession de la scène avec aisance. Le site était d’ailleurs gonflé à bloc. Les spectateurs se sont abreuvés des paroles du chanteur dès les premières notes. Entre les chansons, Dan Bigras a partagé plusieurs anecdotes avec les festivaliers, à leur grand bonheur. Le public a même embarqué dans la conversation, charmé par ces retrouvailles. Ainsi, l’auteur-compositeur a exploré son répertoire en présentant autant ses succès que ses classiques. Les mains en l’air, le public était conquis.

Sur la scène principale, Jérome 50 a assuré la première partie de Marc Dupré. Par sa personnalité éclatée, il a su garder le public en haleine grâce à ses chansons à la fois rafraîchissantes et humoristiques. Or, le public attendait avec fébrilité les chansons populaires de Marc Dupré. Le chanteur est apparu sur la scène avec une bonne humeur débordante. Dès la première chanson, les festivaliers se sont emballés. Comblés, tous les spectateurs chantaient à l’unisson afin d’accompagner Marc Dupré. Le chanteur s’est même rendu au milieu de la foule afin d’avoir un contact direct avec le public. Une joie collective habitait le site. La vedette de la soirée a enchaîné ses succès et quelques reprises musicales, accompagné de ses invités.

Le FestiVoix se poursuit dès lundi. Pour la fête du Canada, Loud, Koriass, Salomé Leclerc ainsi que plusieurs autres artistes seront des célébrations sur les différentes scènes du Festivoix. Avis aux intéressés, l’entrée sera gratuite sur l’ensemble des sites.