Le directeur général du FestiVoix Thomas Grégoire a procédé mercredi au dévoilement de tous les artistes qui se produiront sur la grande scène ainsi que sur la scène du monastère des Ursulines l'été prochain.

FestiVoix: on ne change pas une recette gagnante

La programmation des deux plus importantes scènes du FestiVoix est complétée pour 2017. La direction de l'événement en a fait l'annonce mercredi matin dans ses bureaux ce qui a permis de constater qu'on y demeure fidèle à une recette gagnante faite de diversité et d'artistes bien connus du grand public.
Bobby Bazini occupera la scène des Voix polulaires le 30 juin.
Valérie Carpentier présentera les chansons de son plus récent album, <em>Pour Rosie</em>, en première partie du spectacle de Bobby Bazini.
On a ainsi pu apprendre que le 30 juin, Bobby Bazini foulera la grande scène et qu'il y sera précédé par Valérie Carpentier. Les Trois Accords seront également de la fête musicale trifluvienne le 1er juillet avec Mordicus, le groupe auquel on doit la chanson thème de l'édition 2017 du FestiVoix, en première partie. 
Parlant de première partie, on a appris que c'est le groupe Les Dales Hawerchuck qui assurera la portion initiale du spectacle du groupe Billy Talent le 2 juillet. Un programme double québécois sera présenté le 6 juillet avec Karim Ouellet et Alex Nevsky.
Le lendemain, au tour du duo rock Leboeuf Deschamps d'occuper la grande scène dans un programme double qui mettra aussi en vedette un hommage au groupe The Eagles avec The Long Run.
Finalement, Valaire assurera la première partie du spectacle de Marc Dupré qui clôturera l'événement le 9 juillet. Ces noms s'ajoutent à ceux, déjà annoncés, de Michel Fugain (8 juillet), Éric Lapointe (29 juin) et 2Frères (5 juillet).
Du côté de la scène du monastère des Ursulines, on a annoncé la présence de Mario Pelchat (30 juin), Fabiola Toupin (1er juillet), Cindy Bédard (2 juillet), les Soeurs Boulay (5 juillet), Richard Séguin (6 juillet), The Franklin Electric (7 juillet) et Yann Perreau (8 juillet) qui viennent se greffer à Louis-Jean Cormier qui inaugurera la scène le 29 juin et Marie-Josée Lord avec Quartango qui en clôturera les activités le 9 juillet.
Ces noms venaient confirmer l'orientation de la programmation qui mise encore sur la diversité des genres et qui se veut aussi branchée que possible sur les goûts de l'ensemble des festivaliers. 
«Notre mandat, c'est de présenter de la diversité tout en faisant des choix forts malgré tout, a commenté le directeur général du FestiVoix Thomas Grégoire. On essaie de respecter une ligne directrice en réunissant des valeurs sûres, des découvertes et des programmes doubles un peu surprenants. On veut surprendre les spectateurs et, en même temps, les réconforter avec des artistes qu'ils aiment.» 
«Quand on élabore la programmation, on a toujours des plans A, B ou C en fonction de ce que le marché peut offrir et des disponibilités de chacun mais je dirais que cette année, on est dans nos plans A et B. 
Il y a des projets qui demandent des années pour se concrétiser comme ce fut le cas avec Michel Fugain mais en même temps, nous sommes en mesure de réagir en fonction de la mouvance du moment.»
Pour ce qui est de la réponse du public au gros spectacle de l'édition 2017, celui de Billy Talent, le directeur général se montre satisfait. «La réponse avait été très bonne pour Hedley l'an dernier mais elle est encore meilleure cette année. On offre le spectacle dans des conditions tarifaires exceptionnelles pour ce genre de spectacle mais on note en général que les gens achètent davantage de passeports. Pour ce qui est de la zone avant-scène, elle s'est vendue très rapidement.»
Preuve sans doute que le public est satisfait, Thomas Grégoire a annoncé que son événement a connu une hausse spectaculaire de 330 % des ventes de droits d'entrée (passeports et billets journaliers) en comparaison avec la même date l'an dernier. 
«C'est le signe que notre programmation plaît aux gens mais ça démontre aussi que la notoriété du FestiVoix augmente. On a un afflux supplémentaire de public en provenance de l'extérieur de la région. On progresse toujours dans notre façon de faire notre promotion mais je pense que ce succès tient surtout à la confiance du public envers l'événement qui augmente d'année en année. J'incite les gens à se procurer rapidement leurs passeports parce que le nombre restera limité à 15 000 et l'an dernier, nous avons atteint cette limite maximale.»