Le directeur général du Festivoix, Thomas Grégoire, a dévoilé la nouvelle scène AAR qui prendra place dans l’église St. James.

Festivoix: lancement d'une nouvelle scène hip-hop à l'église St-James

Trois-Rivières — Une autre partie de la programmation du Festivoix a été dévoilée mercredi matin alors qu’on annonçait également la création d’une nouvelle scène au sein de l’église St.James.

Il y a longtemps que ce lieu, situé en plein centre du territoire occupé par le festival, était convoité selon ce que mentionnait le directeur général du Festivoix, Thomas Grégoire. Les murs de l’endroit vibreront donc au rythme du hip-hop. «Un joyeux décalage!», lance M. Grégoire qui se réjouit d’unir deux univers a priori complètement opposés. «C’est un lieu un peu inusité pour ce genre de musique mais ça fait également partie de notre mandat de mettre en scène le patrimoine d’une autre façon et de lui donner une autre vie.»

«Le Festivoix propose toujours des expériences originales et fortes. On trouvait que c’était l’idéal de mélanger le hip-hop dans un lieu comme ça, qui est plutôt un lieu sacré.»

Le hip-hop avait déjà une place dans la programmation des dernières années mais avec cette nouvelle scène, fruit d’un partenariat avec Services d’aéronefs AAR, l’expérience sera différente. «Cette nouvelle scène colle vraiment avec notre identité. On avait déjà travaillé le hip-hop sur la scène des Voix émergentes mais on voulait vraiment aller plus loin», explique Thomas Grégoire.

En plus d’habiter pleinement l’endroit, les spectacles seront accessibles à un plus grand nombre puisqu’il n’y aura aucune limite d’âge, contrairement à la programmation dans les bars.

Dead Obies (28 juin), Laf (29 juin), Clay and Friends (1er juillet) et, celui que l’on qualifie de nouveau prince du hip-hop, FouKi (25 juin) seront les artistes qui inaugureront cette scène. Dans le créneau hip-hop, ils s’ajoutent à Loud et Koriass qui seront présentés sur la scène principale le 1er juillet. Les spectacles de l’église St. James seront présentés dès 23 h.

De plus, comme par les années passées, le Festivoix concrétise son engagement envers la communauté, avec les jeunes tout particulièrement, en invitant un artiste à rencontrer des élèves pour faciliter l’accès à la culture et faire la promotion de la langue française. Le 11 avril Koriass se rendra donc à l’école des Pionniers pour parler de son cheminement scolaire atypique et sensibiliser le jeune public à la langue de Molière.

dans la cour des Ursulines...

Dans une tout autre ambiance, la scène des Voix multiples portera particulièrement bien son nom avec une pléiade d’artistes qui y proposeront des expériences uniques. Le succès de l’endroit a poussé l’organisation à jouer d’audace et à faire des propositions diversifiées. On savait déjà que Cœur de Pirate (27 juin) déploiera sa douceur musicale à l’ombre des grands arbres qui ceinturent la scène. Mercredi, on y ajoutait Philippe Brach (28 juin), Dan Bigras (30 juin), qui en sera d’ailleurs à son premier passage au Festivoix, Salomé Leclerc (1er juillet), Lou Doillon (5 juillet) et Marc Hervieux (29 juin). «Ça fait tellement d’années qu’on essaie de faire venir Marc Hervieux sur cette scène-là. Il a compris l’importance de cette scène et ce que les gens pouvaient ressentir. Il va venir en formule piano-voix», se réjouit M. Grégoire.

Il y a plus, puisque la Trifluvienne Julie Massicotte viendra présenter, le 4 juillet, son hommage à Ginette Reno alors que le pianiste Jean-Michel Blais viendra présenter, dans ce cadre enchanteur, ses compositions le 7 juillet. Le Festivoix a également pris «le pari» de présenter Kaïn sur cette scène le 6 juillet. «On voulait faire bouger le monde sur cette scène-là. Kaïn est plus habitué à la scène Loto-Québec. On avait envie de tenter le pari et de voir ce que ça pouvait donner», mentionne M. Grégoire qui prévoit déjà qu’il y aura beaucoup de monde à cette occasion.

Vente des passeports devancée

Étant donné la forte demande, l’équipe du Festivoix a pris la décision de devancer la vente des passeports dans les différents points de vente. Depuis mercredi, il est possible de mettre la main sur un passeport au coût de 46 $ jusqu’au 16 juin et par la suite, le prix grimpera à 56 $. Les billets journaliers sont aussi en vente sur le site du Festivoix au coût de 28 $. La programmation complète de l’édition 2019 sera dévoilée le 17 avril.