Le centre Félix-Leclerc est situé au parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais.

Félix Leclerc souligné à La Tuque

LA TUQUE — La Tuque va perpétuer la mémoire de Félix Leclerc, le 8 août prochain, alors que ce sera le 30e anniversaire de son décès. L’auteur, compositeur, interprète, poète et comédien est né à La Tuque et y a vécu son enfance avec sa famille, de 1914 à 1928, l’année où il a quitté la Haute-Mauricie pour poursuivre ses études secondaires à Ottawa.

Les personnes qui le désirent auront la possibilité d’écrire un mot à sa famille dans l’un des deux registres souvenirs qui seront mis à la disposition du public, tout en découvrant l’histoire de la ville à travers l’œuvre de Félix Leclerc.

Il y aura un registre souvenir au bureau d’information touristique de La Tuque qui est situé à la gare au centre-ville. Le bureau d’information touristique de La Tuque est aussi le point de départ du circuit touristique Félix-Leclerc.

Le circuit urbain Félix-Leclerc permet de découvrir l’histoire de la ville et celle de Félix Leclerc. Ce circuit est maintenant disponible sur l’application mobile Ondago.

Le parcours comprend plusieurs panneaux d’interprétation sur les lieux qui portent l’empreinte du passage de Félix Leclerc à La Tuque.

Ce circuit est établi en fonction de certains passages du roman Pieds nus dans l’aube, qui a été édité pour la première fois en 1947 et qui a inspiré le film du même nom réalisé par Francis Leclerc, le fils de Félix, dont la sortie dans les cinémas du Québec a eu lieu l’automne dernier.

Le deuxième registre souvenir sera au Centre Félix-Leclerc du parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais où une exposition permanente lui est consacrée. Grâce à des photos historiques et des objets précieux, l’enfance de Félix Leclerc est racontée, parallèlement aux premières années d’existence de la municipalité où il a vu le jour. Le Centre Félix-Leclerc propose une visite guidée avec animateurs-conteurs.

Il est également possible de rendre hommage à Félix Leclerc en visitant l’église St-Zéphirin située au cœur du centre-ville de La Tuque et qui est accessible au public par son presbytère. Félix Leclerc a été baptisé à la petite chapelle en bois St-Zéphirin en 1914, un édifice qui a été remplacé quelques années plus tard par l’église actuelle.

Finalement, il y a le Complexe culturel Félix-Leclerc, dont la mission est d’assurer le développement des arts et de la culture en un lieu accessible à tous. Le Complexe culturel Félix-Leclerc est érigé sur le lieu de l’ancien Collège St-Zéphirin, là où le jeune Félix Leclerc a entamé ses études primaires en 1919.

Félix Leclerc est décédé le 8 août 1988 à l’âge de 74 ans, après avoir marqué l’histoire culturelle québécoise.