Le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire.

Enquête Segma Recherches au FestiVoix: des chiffres réjouissants

Trois-Rivières — Près de cinq mois après la fin de son édition 2019, le FestiVoix peut encore célébrer à la lumière des résultats dévoilés jeudi en provenance de la firme Segma Recherches qui a réalisé une étude d’achalandage l’été dernier.

Les chiffres indiquent une progression impressionnante pour l’évènement estival en comparaison avec 2016, année de la dernière étude du genre. Le FestiVoix a accueilli cette année 305 458 festivaliers en comparaison de 204 583 en 2016. De ce nombre, 41,5 % provenaient d’une distance de plus de 40 km de Trois-Rivières, autre hausse considérable puisqu’en 2016, on calculait que le pourcentage était de 23,8 %. Ces touristes ont occupé 17 410 nuitées pendant les neuf jours du FestiVoix et effectué des dépenses touristiques évaluées à 2,4 millions $. Selon la firme KPMG, si on combine les dépenses des touristes et celles de l’organisation du FestiVoix, on arrive à un montant global de 7,4 millions $.

Dans un autre ordre d’idée, le sondage s’est également penché sur le taux de satisfaction de la clientèle et certains résultats sont particulièrement impressionnants. Ainsi, le taux de satisfaction des festivaliers quant à la programmation musicale est de 97 % avec 77 % des gens qui se disent très satisfaits et 20 %, satisfaits. Sur la qualité de l’organisation, même enthousiasme avec 97 % de satisfaction divisés en 87 % de festivaliers très satisfaits et 10 % de satisfaits. Pour ce qui est du jugement que le public porte sur l’expérience FestiVoix, le taux de satisfaction est de 96 % avec 83 % de gens très satisfaits et 13 % qui sont satisfaits.

Les chiffres réjouissent évidemment le directeur général mais ne le surprennent qu’à moitié. «Les chiffres de la clientèle extérieure sont particulièrement significatifs et confirment que la rareté des passeports tient beaucoup à la demande à l’extérieur de la région, estime Thomas Grégoire. C’est le meilleur des deux mondes parce qu’on a la confiance de la communauté régionale mais on reçoit de plus en plus de touristes. Le taux de satisfaction est particulièrement réjouissant parce que depuis quelques années, on met l’accent sur la qualité de l’expérience des festivaliers et les résultats sont extraordinaires.»

Dans le contexte, on ne pouvait trouver meilleur moment pour commencer la vente des passeports pour l’édition 2020 qui aura lieu du 25 juin au 5 juillet. La vente débute vendredi matin et le passeport coûtera 49 $, taxes incluses. Le passeport V.I.P. sera, lui, offert au coût de 249 $, taxes incluses. Ce dernier donne accès à tous les spectacles, évidemment, mais également à la section de sièges V.I.P. Bélitec sur le site des Voix populaires. «Comme on sait que le passeport est devenu rare et qu’on les a tous écoulés avant le début des dernières éditions, il peut être judicieux de se le procurer tôt, dit Thomas Grégoire. Ça fait un parfait cadeau de Noël qui va plaire à n’importe qui compte tenu de la variété de notre programmation.»