Valérie Therrien, directrice générale du Musée québécois de culture populaire, David Bélanger, directeur général de la Caisse Desjardins de Trois-Rivières et Jean Asselin, président du comité administratif du Musée québécois de culture populaire. Ils sont très fiers d’annoncer le nouveau projet d’envergure, Espace POP créatif.

«Enfin, ce projet se concrétise»

trois-rivières — Le Musée québécois de culture populaire annonce son nouvel Espace POP créatif Desjardins. Actuellement en chantier de construction, il permettra d’accueillir ses premiers visiteurs d’ici la fin de l’année scolaire.

«Les gens peuvent comprendre la signification du mot enfin, car nous travaillons sur ce projet depuis quatre ans. Il a changé, évolué, et nous l’avons même mis sur pause. Aujourd’hui, nous y voilà, nous construisons ce projet d’envergure», souligne Valérie Therrien, directrice générale du Musée québécois de culture populaire.

Le projet est né de la volonté du Musée d’offrir un environnement approprié aux groupes scolaires, au public en général, mais également d’en faire un lieu où les nouvelles technologies numériques pourront donner une valeur ajoutée à l’expérience des participants. Chacun des locaux aura une vocation bien distincte. Le premier espace sera aménagé de façon à accueillir des groupes scolaires et le grand public pour des ateliers de création. Le deuxième espace servira de point d’ancrage au Muséolab pour les jeunes entreprises du DigiHub qui voudront faire du Musée leur terrain d’expérimentation. «Les gens pourront essayer de nouveaux prototypes et se connecter aux nouvelles technologies. L’espace POP créatif sera donc le quartier général du Muséolab. Nous sommes heureux de voir que le projet continue à évoluer», précise Maude Labrosse, directrice générale adjointe du DigiHub.

Plusieurs bailleurs de fonds se sont joints à cette initiative. Par le biais de la Fondation du Musée, Desjardins a donné son appui au projet en devenant le partenaire majeur de l’Espace POP créatif. La Fondation a offert la somme de 75 000 $. «Ce nouveau projet est une excellente vitrine pour le musée et pour les visiteurs qui pourront vivre une expérience muséale améliorée. Desjardins est associée au Musée québécois de culture populaire depuis son ouverture en 2003», explique David Bélanger, directeur général de la Caisse Desjardins de Trois-Rivières.

Le programme Fonds du Canada pour les espaces culturels a contribué financièrement en offrant un montant de 125 000 $. Le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Trois-Rivières par le biais d’une entente de développement culturel ont participé au volet numérique de l’Espace pour un montant de 100 000 $. Cet investissement permettra la numérisation en 3D des objets les plus significatifs de la collection et la création d’une plateforme numérique. Une vingtaine de donateurs appelés le Cercle des philanthropes ont aussi contribué au projet.

Une inauguration officielle aura lieu à l’automne prochain.