Carl Brandon présentera le spectacle Remember the King le 29 septembre au Théâtre du cégep trifluvien.

Elvis l’intemporel

TROIS-RIVIÈRES — Il y a des filons qui sont inépuisables dans le monde de la musique. Elvis, quarante-et-un ans après sa mort, en est un. Le public ne se lasse pas d’entendre son répertoire et ses interprètes le chantent toujours avec autant de plaisir. C’est le cas de Carl Brandon qui présentera le spectacle Remember the King le 29 septembre au Théâtre du cégep trifluvien.

Le chanteur personnifie le King depuis quelque 25 ans maintenant et a donc développé une relation très particulière tant avec l’artiste qu’avec son répertoire. «Le répertoire d’Elvis est mythique et intemporel, soutient-il. On peut le reprendre à n’importe quelle époque et le public en redemande. En ce qui me concerne, je ne suis aucunement fatigué de reprendre ces chansons parce qu’il y a plusieurs facettes à son répertoire. Il a exploré de nombreux styles différents et il a tellement de succès qu’on peut piger dans un très vaste échantillon. On ne s’en lasse jamais.»

«Il faut quand même demeurer conscient de l’intérêt du public. Il y a un noyau d’énormes succès à côté desquels on ne peut pas passer. On ne fait pas un spectacle en hommage à Elvis sans chanter Don’t Be Cruel, Suspicious Minds ou All Shook Up par exemple. En même temps, on peut puiser dans des chansons qui sont un peu moins connues mais que les gens connaissent quand même, ce qui permet de montrer la polyvalence d’Elvis musicalement.»

L’hommage se veut une rétrospective chronologique appuyée par des images sur écran géant qui permettent de replacer Elvis dans un contexte avec des images d’époque. Mais le plus important demeure la reproduction musicale, évidemment.

«Sans vouloir me comparer, je pense que mon point fort parmi les personnificateurs du King, c’est ma voix qui a des ressemblances avec celle d’Elvis. On s’entend qu’il n’y aura toujours qu’un seul Elvis Presley et on ne peut pas reproduire sa voix exactement. Par contre, on ne lésine pas sur les moyens pour en donner aux spectateurs. Au début du spectacle, on parle de ses débuts avec quatre musiciens sur scène mais à mesure que la carrière avance et prend de l’ampleur, on ajoute du monde jusqu’à avoir douze musiciens sur scène pour m’accompagner dont trois choristes et quatre cuivres. On a aussi quelques belles surprises pour les spectateurs et plusieurs changements de costumes rapides. On peut dire qu’on présente tout un spectacle.»

Globalement, on parle d’une représentation de deux heures incluant une trentaine de succès du King. Ce sera présenté au Théâtre du Cégep de Trois-Rivières et on peut obtenir les billets via la billetterie de la salle Thompson.