Brigitte Boisjoli profitera de son passage au Festival western de St-Tite pour présenter au public Women, son nouvel album, dans lequel elle rend hommage à des pionnières de la musique country américaine. Martin Fontaine en sera à sa toute première visite en septembre prochain alors qu’il agira comme hôte du spectacle Pionniers.

Deux hommages aux pionniers au Festival western de Saint-Tite

TROIS-RIVIÈRES — Le Festival western de St-Tite s’est donné comme défi d’avoir à sa programmation un certain nombre de spectacles exclusifs. On a annoncé lundi la présentation de deux événements réservés à l’édition 2019 et ce sont les spectacles Pionnières avec Brigitte Boisjoli et Pionniers avec Martin Fontaine respectivement présentés le samedi 7 septembre, 20 h, et le dimanche 8 septembre à 16 h.

Dans les deux cas, les maîtres d’œuvre des spectacles seront entourés d’invités. Brigitte Boisjoli est allée chercher des femmes parmi les préférées du public de St-Tite: Cindy Bédard, Annie Blanchard, Luce Dufault, Laurence Jalbert et Martine St-Clair. Seule présence masculine dans cet univers féminin: Martin Fontaine, qui se joindra au groupe alors que Boisjoli lui rendra la pareille le lendemain. Les femmes rendront hommage à de grandes voix qui ont marqué l’histoire de la musique country tant au Québec qu’aux États-Unis. On pense évidemment à Renée Martel, Julie Daraîche ou Marie King au même titre que Loretta Lynn, Connie Francis, Tammy Wynette, Dolly Parton ou Patsy Cline.

Pour Brigitte Boisjoli, une habituée de Festival western, il s’agit d’un parfait prétexte pour présenter à ce public de connaisseurs, son tout nouvel album intitulé Women et qui rend hommage aux grandes dames de la musique country américaine.

Après l’immense succès de son album consacré à Patsy Cline, ce concept de spectacle qui sera présenté au Country Club Desjardins ne peut mieux tomber. «Pour moi, c’est devenu une tradition d’aller à Saint-Tite mais c’est plus que ça: c’est un très grand bonheur, racontait l’interprète en entrevue. Quand mon gérant m’a proposé de faire les choix des artistes et des chansons, j’ai décidé de me faire plaisir en invitant des femmes que j’adore. Ce sont non seulement de grandes voix mais ce sont toutes des femmes qui m’ont inspirée à un moment ou l’autre de ma carrière.»

«J’ai un spectacle qui marche très bien en hommage à Luc Plamondon dans un répertoire pop mais je suis super contente de retrouver le country avec mon nouvel album et ce spectacle-là. Je m’ennuyais. Le country, ça m’accompagne depuis que je suis jeune et avec l’album Patsy Cline, j’ai vraiment adoré le chanter sur scène. Je me rends compte qu’on ne peut pas sortir le country de la fille: je suis faite pour ça. J’ai l’impression de retomber dans des pantoufles quand je pense au spectacle de St-Tite. Mais comme la tournée officielle de l’album Women ne commencera qu’en 2020, je vais simplement en faire des bouts ici et là dans des festivals ou des événements comme au Festival western. Ça va être un bel avant-goût qui va me permettre de casser mes chansons devant un public de connaisseurs.»

Dans la réciproque masculine du dimanche, c’est à un nouveau venu à St-Tite qu’on a confié la tâche de directeur artistique pour présenter une brochette d’invités de haute qualité: l’incontournable Paul Daraîche, Marc Hervieux, David Thibault et Tommy Charles. «Les gens vont voir mon nom et celui de David Thibault et vont peut-être penser qu’on va faire du Elvis, mais ce n’est pas l’idée, clame Martin Fontaine. J’y vais comme ambassadeur de mon Cabaret Memphis et on va explorer le thème des pionniers qui ont fait de Memphis une capitale de la musique. On va chanter du Johnny Cash, du Carl Perkins, du Jerry Lee Lewis ou Roy Orbison mais en rendant aussi hommage aux grands pionniers de la musique country québécoise comme Marcel Martel, Willie Lamothe, Paul Brunelle ou Roland Lebrun.»

«En ce qui me concerne, ce sera une toute première présence à St-Tite. Je sais que c’est la Mecque québécoise de la musique country alors, j’ai très hâte de vivre ce spectacle qui va vraiment être très spécial pour moi.»

Du côté du Festival western, le président Hugues Carpentier se réjouit d’avoir pu programmer ces deux spectacles exclusifs. «On aime offrir de la nouveauté dans le contenu de nos spectacles et on a été chanceux de pouvoir mettre la main sur ces deux spectacles-là. La clientèle est très fidèle et je suis convaincu que les amateurs vont être comblés par cette offre.»

Le spectacle du dimanche sera présenté en fin d’après-midi, une première, de façon à ce qu’il puisse suivre le traditionnel défilé prévu en début d’après-midi. Les festivaliers auront donc un agenda chargé.

Les billets seront mis en vente le jeudi 14 mars dès 9 h sur le site Internet du Festival (festivalwestern.com) ou par téléphone au 1-877-493-7837. Pour le samedi, les trois catégories de billets se vendront 79 $, 69 $ et 59 $. Le dimanche, les prix s’échelonneront de 75 $ à 55 $. Pour la toute première fois, on proposera un combo alors que l’achat de billets pour les deux spectacles permettra une économie de 14 $. À noter cependant que dans la catégorie VIP, les billets les plus chers, le combo ne sera pas disponible.