Le directeur général de Culture Shawinigan Bryan Perreault se réjouit au plus haut point des ventes records de billets de spectacles enregistrées en décembre dernier.

Des records de vente en décembre pour Culture Shawinigan

TROIS-RIVIÈRES — L’année 2020 débute bien pour Culture Shawinigan. Alors qu’on s’affaire à élaborer le rapport annuel de l’année 2019, des chiffres émergent et indiquent que les ventes de billets de spectacles enregistrés au mois de décembre ont connu une hausse spectaculaire par rapport à la même période en 2018 et constituent même un record pour l’organisation.

En fait, le montant total des ventes de décembre 2019 est pratiquement le double de ce qu’il avait été un an auparavant. Il semble que la promotion annuelle des Fêtes qui permet aux membres Privilège d’obtenir deux billets pour le prix d’un pendant une période de dix jours a beaucoup contribué à ce succès.

Le directeur général de Culture Shawinigan Bryan Perreault pousse plus loin l’explication. «Depuis que je suis arrivé en poste que je dis qu’il nous faut mieux parler à notre clientèle qui se concentre essentiellement à Shawinigan et dans Mékinac. On a donc ciblé plus précisément les gens qui aiment voir des spectacles et on a travaillé à constituer une programmation qui tombe dans leurs goûts. Ce public veut voir davantage de vedettes, plus de théâtre et plus de grands spectacles, notamment et on a réussi à s’adapter aux goûts des différentes clientèles qui composent les amateurs de spectacles.»

L’augmentation du nombre de membres Privilège semble avoir été un élément majeur dans l’amélioration de la communication avec ce public cible. D’environ 700 membres l’an dernier, on est passé à près de 1000 en décembre 2019. «On a notamment obtenu ce résultat en baissant le coût de la carte de membre. On offre des promotions qui ne sont accessibles que pour eux alors, le prix de 12,50 $ pour la carte est rapidement remboursé.

Plus important encore: on peut informer directement et régulièrement les membres sur tous les spectacles que nous présentons. Ça nous permet de mieux cibler nos efforts, en somme, et on est en train de mieux comprendre les attentes de notre public.»

Pour le directeur général, l’arrivée de Philippe Gauthier comme programmateur depuis 18 mois est aussi un facteur de succès. «Philippe a énormément de contacts dans le milieu, il choisit très bien les spectacles et sait les étaler de façon judicieuse dans le calendrier. Par ailleurs, il a aidé à rétablir des contacts avec de gros agents qui ne faisaient plus vraiment affaire avec nous et qui nous donnent accès à des artistes intéressants dont quelques gros noms en humour, un secteur qui continue d’être très fort dans la programmation.»

Autre bonne nouvelle que reflète le bilan de 2019 : le succès de l’événement Un été signé Shawinigan et principalement des sept spectacles présentés à la Place du Marché qui ont attiré quelque 30 000 personnes. Globalement, on estime que près de 50 000 personnes ont pris part aux activités estivales de Culture Shawinigan.

«Ça, pour moi, c’est carrément incroyable, soutient Bryan Perreault. En 2015, quand on avait 800 personnes à un spectacle en plein air, on était très contents. Cet été, pour le spectacle de Claude Dubois, on a atteint tout près de 6000. La moyenne est de plus de 4000 spectateurs. C’est normal d’avoir beaucoup de monde pour le spectacle d’un gros nom de la scène musicale mais en fin de saison, on a accueilli le groupe Les Requins que peu de personnes connaissaient mais il y avait des milliers de personnes parce que les spectacles du vendredi soir à la Place du Marché sont devenus un rendez-vous incontournable pour la population. L’habitude s’est créée.»

Son succès ne changera pas la formule qui va demeurer à sept spectacles lors des vendredis soirs de l’été 2020. «On ne peut pas viser tellement plus de spectateurs parce que pour le spectacle de Claude Dubois, à 6000, c’était vraiment plein. L’espace est restreint et au-delà d’un certain nombre de spectateurs, l’expérience n’est plus aussi plaisante. Si on maintenait une moyenne de 4000 personnes par spectacle, on serait très heureux.»

Rajoutez au bilan positif le succès de la pièce de théâtre La promesse de la mer à la Maison de la culture Francis-Brisson qui a affiché complet à quelques reprises et justifié trois supplémentaires au mois d’août. La pièce, mettant en vedette Tammy Verge, sera reprise l’été prochain au même endroit les jeudis, vendredis et samedis, du 9 juillet au 22 août.