Des feux d’artifice pour terminer la saison

SHAWINIGAN — Comme le veux la tradition, la Cité de l’énergie de Shawinigan clôturera sa saison estivale avec un grandiose feu d’artifice le samedi 18 août prochain. Vers 23h, le spectacle pyrotechnique prendra place pour en mettre plein la vue aux spectateurs.

La direction promet un spectacle aussi prestigieux que celui de l’an dernier, qui mettait un terme à l’univers d’Amos Daragon. La quantité de pièces pyrotechniques et le budget restent semblables, explique le directeur des opérations à la Cité de l’énergie, Michel Trudel.

«Ce sera dans la même catégorie que l’an passé. C’est une tradition que nous avons établie et nous souhaitons la continuer», dit-il.

Le directeur promet d’ailleurs qu’à la toute fin, une surprise attendra les spectateurs avec une pièce n’ayant jamais été lancée au Québec.

Michel Trudel se dit fébrile d’assister lui-même à la représentation. «Nous sommes des maniaques de feux d’artifice. Personnellement, je les cours partout durant la saison. Je crois aussi que la population les adore. La musique sera synchronisée avec les feux d’artifice, donc on peut s’attendre à quelque chose de beau et de spectaculaire», confie-t-il.

Pour la préparation, une vingtaine d’artificiers seront sur place trois jours avant pour ainsi préparer les pièces pyrotechniques. L’installation finale sera faite la veille pour que tout soit prêt le jour J. L’événement qui a attiré plus de 10 000 personnes l’an dernier n’en attend toujours pas moins. «Nous sommes heureux de produire l’événement encore une fois cette année et nous invitons la population à y assister», exprime Monsieur Trudel.

La Ville de Shawinigan fermera certaines rues pour l’occasion, dont la promenade du Saint-Maurice, la rue des Érables, la rue Cascade, la 4e et la 2e rue de la Pointe, l’avenue Willow ainsi que l’avenue Tamarac jusqu’à l’Espace Shawinigan. Celles-ci seront fermées à la circulation de 20h à minuit. La Ville rappelle que la présence de chiens est interdite sur les lieux.

Les feux d’artifice marqueront également la fin du spectacle Nezha, l’enfant pirate pour l’été. En ce qui a trait à la représentation qui a eu lieu mardi, tout s’est bien déroulé. Le directeur des opérations compte d’ailleurs sur sa bonne étoile. «Numéro un. Tout est revenu à la normale et ça va continuer ainsi», dit-il.

Rappelons qu’en raison d’un problème technique, la Cité de l’énergie a dû annuler samedi dernier une représentation à guichets fermés. Sur scène, deux boîtes d’engrenage du plateau tournant se sont endommagées. Des techniciens de la Cité de l’énergie ont travaillé nuit et jour pour remplacer les pièces. «C’était une première en 17 ans et j’espère que nous allons être bons pour les prochaines années. J’aime autant ne pas le revivre, ce n’est pas agréable de décevoir des gens et de perdre de l’argent», confie le directeur des opérations.

La Cité de l’énergie assure que le spectacle permanent du Cirque Éloize sera de retour l’an prochain.