La Trifluvienne d’origine Rose-Marie Perreault pourrait être nommée meilleure actrice au Canada en 2018 lors du gala des Prix Écrans canadiens qui aura lieu le 31 mars prochain à Toronto.

Déjà des honneurs?

Trois-Rivières — On l’a dit, la carrière de Rose-Marie Perreault file à la vitesse d’une comète en pleine course. Pendant qu’elle se consacre toujours à la promotion de la série Le monstre, son dernier film, Avant qu’on explose, sort dans les salles.

«C’est un film destiné aux adolescents à cause de thèmes qu’on aborde, explique la comédienne, mais ça dépasse vraiment les cadres habituels du genre. À la base, il y est question de Pier-Luc, un adolescent de Baie-Saint-Paul qui cherche à perdre sa virginité avant qu’un conflit nucléaire imminent ne détruise la planète. C’est un sujet classique mais c’est traité de façon vraiment surprenante. Ça baigne dans un humour absurde très intelligent qui nous éloigne des films d’ados habituels. C’est vraiment un film comme il ne s’en fait plus.»

«En ce qui me concerne, je joue le personnage de Cynthia, une petite bum libre et drôle. C’est un beau rôle que j’ai beaucoup aimé. Je pense que le film va plaire aux adolescents mais aux adultes aussi qui vont vraiment y trouver leur compte notamment à cause de l’intelligence des dialogues. Ça véhicule un message très positif et ça a le grand mérite de ne pas prendre les adolescents pour des cons.»

Par ailleurs, alors qu’elle s’investit dans ceux de ses projets qui se révèlent présentement au public, elle reste candidate au titre de meilleure actrice de la dernière année au Canada pour son rôle dans Les faux tatouages. Avec son horaire dingue, elle ne sait même pas si elle pourra se libérer pour assister à la cérémonie à Toronto le 31 mars. «Bien sûr, j’aimerais y aller. C’est un grand honneur et franchement, je suis très fière d’être finaliste d’une catégorie où ce sont les Québécoises qui dominent avec quatre finalistes sur cinq (Carla Turcotte, Émilie Bierre et Brigitte Poupart étant les autres). J’ai vu les performances d’Émilie et Brigitte et franchement, elles sont tellement extraordinaires que je ne serais aucunement déçue de ne pas gagner. J’ai éliminé cette possibilité de mon esprit pour ne pas avoir d’attentes. Je suis seulement très honorée d’être là parmi ces extraordinaires finalistes.»

Et comme si ce n’était pas assez, la comédienne sera présidente d’honneur du Festival du film de l’Outaouais du 21 au 29 mars.