Après leur conférence, Julien Paré-Sorel et Claude Legault (à droite) ont pris le temps de rencontrer les fans de la populaire série Dans une galaxie près de chez vous présents au ShawiCon samedi.

Claude Legault fait plaisir à ses fans au Shawicon

Ils étaient près de 200 à venir le voir et le comédien Claude Legault n'a pas déçu son public, au contraire.
Les premières images de la bande dessinée <em>Dans une galaxie près de chez vous</em> ont été présentées en primeur au ShawiCon samedi.
Présent à Shawinigan avec le dessinateur Julien Paré-Sorel dans le cadre de la deuxième édition du ShawiCon samedi, il a présenté en primeur les premiers dessins qui serviront à la future bande dessinée Dans une galaxie près de chez vous qui fera vivre de nouvelles aventures à l'équipage du Romano Fafard.
«Les personnages n'ont jamais été morts... Ils n'étaient qu'en régénérescence», a-t-il lancé en référence à la populaire émission devant un public conquis à l'avance.
Ça fait maintenant plus de deux ans qu'il travaille en coulisses avec son équipe sur ce projet de bande dessinée. À voir la réaction du public au dévoilement des dessins, le travail en valait la chandelle.
«Il y a eu une réaction spontanée, mais un petit délai avant. Les gens ont absorbé et après on dirait qu'ils ont retrouvé des vieux amis. C'était beau la réaction. Julien était bouleversé», affirme le coauteur de la populaire série.
«Il y a eu beaucoup d'amour du public aujourd'hui, ajoute le dessinateur de la bande dessinée, Julien Paré-Sorel. Ça fait deux ans que je travaille sur les dessins, il y a eu beaucoup de croquis et de travail et c'est comme si on venait d'avoir l'approbation des fans. Ça donne de l'énergie pour continuer.»
M. Paré-Sorel a visé dans le mille avec ses dessins. Les fans présents au ShawiCon samedi après-midi ont rapidement reconnu les héros de la série télé.
«Quand j'ai été approché pour illustrer la BD, j'ai tout de suite vu dans ma tête à quoi ça allait ressembler. Dans une galaxie près de chez vous c'était déjà un cartoon, c'était déjà exagéré. Là, on a la liberté de faire ce qu'on veut parce qu'on n'a pas de limite budgétaire et ça, c'est un gros gros trip», se réjouit le dessinateur.
La conférence des deux hommes a évidemment fait salle comble et à voir l'engouement autour de l'acteur derrière Flavien Bouchard, l'histoire d'amour entre Dans une galaxie près de chez vous et le public québécois est encore bien vivante.
«Ça fait chaud au coeur. J'ai l'impression qu'on fait partie d'une même famille, d'un même clan. Il y avait des gens de tous les âges à la conférence. Ça prouve qu'il y a plein de jeunes qui découvrent Galaxie encore aujourd'hui. Mais ce n'est pas pour ça qu'on fait la bande dessinée et qu'on veut faire un autre film, c'est purement égoïste. C'est parce qu'on s'ennuie de nos personnages et de les faire vivre», confie Claude Legault.
L'histoire de la bande dessinée se situera quelque part entre la troisième et la quatrième saison de la série télé. C'est la maison d'édition de Bryan Perro, Perro Éditeur, qui publiera la BD qui devrait voir le jour à l'été 2018 pour le 20e anniversaire de la série. Par la suite, l'auteur et comédien Claude Legault travaillera avec son équipe sur le troisième film de Dans une galaxie près de chez vous.
Une deuxième édition réussie
Ceux qui n'ont pas pu se faufiler pour assister à la conférence de Claude Legault ont tout de même pu se divertir à souhait tout le week-end au ShawiCon. De nombreuses activités pour toute la famille et plusieurs conférences étaient organisées pour attirer les geeks dans la ville de l'énergie.
Grand changement cette année, l'événement avait lieu au Digihub de Shawinigan après une première édition couronnée de succès à l'Auberge Gouverneur. Force est d'admettre que les nombreux visiteurs costumés et les produits dérivés des classiques de la bande dessinée et des films de superhéros avaient fière allure dans ce nouveau décor.
«Quand j'ai rencontré les dirigeants du Digihub, j'ai capoté sur la place, avoue le président organisateur du ShawiCon, Nino Mancuso. C'est hypertechno, hyperfuturiste. Vraiment, les décors s'y prêtent. Un événement style ComiCon avec un endroit comme ici, c'était un match parfait.»
Sans se fixer de chiffre précis en tête avant le début du week-end, M. Mancuso espérait à tout le moins battre l'achalandage connu l'an dernier. Et dès les premières heures de l'événement, on était confiant d'accueillir plus de geeks qu'en 2016. 
«Avec ce qu'on a vu aujourd'hui, on sait qu'on a déjà dépassé certains chiffres de l'an passé», affirmait samedi en fin d'après-midi le président organisateur.
L'engouement est réellement présent autour du ShawiCon, autant chez les visiteurs que chez les exposants. En effet, le nombre de kiosques est passé de 23 à 46 et l'organisation a même dû en refuser. 
«On va continuer de forcer pour que d'année en année ça grossisse et qu'on devienne la référence en Mauricie pour les activités de ce genre-là», conclut Nino Mancuso.