Will Smith se dédouble, la Grande faucheuse est très active

La réplique de la semaine

— «C’est comme dans le film. Mais elle, c’est Richard Gere et toi, Julia Roberts.» 

Lance (O’Shea Jackson Jr.) à son meilleur ami Fred (Seth Rogen) sur ce qui le sépare de la secrétaire d’État américaine (Charlize Theron) dans Un bon coup de Jonathan Levine.

Premières images

Le thème du double est aussi vieux que l’Humanité (Janus, ça vous dit quelque chose?). Il a souvent été exploité au cinéma, mais les avancées technologiques des dernières années le rende encore plus porteur — puisqu’on peut voir le même homme, joué par Will Smith, jeune (23 ans) et plus vieux (50 ans). Il est donc aussi question de clonage dans Gemini Man… Le tout me rendrait très méfiant si ce n’était pas Ang Lee qui était derrière la caméra. Le réalisateur de Souvenirs de Brokeback Mountain (2005) a la sensibilité et l’expérience avec les trucages numériques (L’histoire de Pi, 2012). Sortie prévue : 11 octobre

Arrêt sur image

Audrey Hepburn aurait eu 90 ans samedi. La grande actrice britannique est décédée en 1993. Elle remporte l’Oscar de la meilleure actrice à seulement 23 ans pour Vacances romaines (1953) du grand Billy Wilder. Une des plus grandes actrices de l’âge d’or d’Hollywood, l’élégante carte de mode tourne aussi pour John Huston (Le vent de la plaine), Blake Edwards (Diamants sur canapé et son iconique petite robe noire) et, surtout, George Cuckor dans My Fair Lady. Adulée, Hepburn s’est servie de sa popularité pour des causes humanitaires à l’enfance. Ce qui lui vaudra, en 1992, la médaille présidentielle américaine de la liberté. Une grande dame.

En tournage

Luca Guadagnino n’a pas encore débuté le tournage de la suite d’Appelle-moi par ton nom, mais son protégé a donné les premiers tours de manivelle de Born to Be Mudered en Grèce. Guadagnino produit le long métrage de l’Italien Ferdinando Cito Filomarino, qui était assistant à la réalisation sur les dernières productions de son mentor. Le drame suit un couple en vacances qui se retrouvent au milieu d’une violente conspiration et ses retombées. Le duo est joué par Alicia Vikander (Ex Machina, The Danish Girl) et John David Washington, le rôle principal de BlacKKKlansman de Spike Lee. Aucune date de sortie pour l’instant.

Fondu au noir

Dure semaine pour les cinéphiles avec les décès de John Singleton, lundi, d’Anémone, mardi, et de Peter Mayhew, le Chewbacca de Star Wars, jeudi. Sans rien enlever à ces deux derniers, la mort du réalisateur américain, à seulement 51 ans, a frappé les esprits. Le cinéaste avait 22 ans lorsqu’il a lancé un véritable pavé dans la mare hollywoodienne avec Boyz n the Hood (1991). Son drame, dont l’action se déroule dans le South Central de Los Angeles, décrivait avec une acuité et un réalisme percutants la réalité des gangs de rue, mais aussi de leur échapper quand on est Afro-Américain. Il deviendra le plus jeune réalisateur nommé aux Oscars et le premier Afro-Américain de l’histoire dans cette catégorie. Singleton ne fut pas l’homme d’un seul film, tant s’en faut. Justice poétique (1993) et Rosewood (1997), entre autres, sont à (re)voir.