<em>Suspect numéro un</em> de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon est programmé pour le 10 juillet.
<em>Suspect numéro un</em> de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon est programmé pour le 10 juillet.

Un film québécois au cinéma le 10 juillet

Suspect numéro un aura l’honneur d’être le premier nouveau film québécois à prendre l’affiche depuis la fermeture des salles de cinéma en raison de la COVID-19. Le drame policier de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon est programmé pour le 10 juillet.

Le gouvernement du Québec a donné lundi le feu vert à la réouverture des salles de cinéma et de spectacles à compter du 22 juin, avec un maximum de 50 personnes.

Presque au même moment, Cineplex Odeon annonçait la réouverture de six salles en Alberta le 26 juin, puis ailleurs au pays le 3 juillet, là où les gouvernements et les autorités sanitaires le permettront. Ce qui est donc le cas du Québec.

Du côté de Cineplex, les réouvertures introduiront un certain nombre de nouvelles mesures, y compris des sièges réservés dans tous les auditoriums pour assurer une distance physique entre les cinéphiles et des horaires décalés pour réduire la congestion dans les halls de ses complexes.

L’Association québécoise des propriétaires de cinéma va toutefois s’assurer d’avoir en main la liste détaillée des mesures à prendre avant de se prononcer sur une date — qui sera néanmoins annoncée dans les prochains jours. «En théorie, ce sera la semaine prochaine, en pratique, on va attendre les consignes», souligne Robin Plamondon, copropriétaire du Clap, à Québec.
Il faut aussi s’assurer de ramener les employés au travail, signale ce dernier. Une vingtaine d’entre eux sont déjà à pied d’œuvre, mais il faudra que tous les autres soient à l’aise pour travailler dans le contexte des restrictions liées à la COVID-19. Robin Plamondon prévoit une générale avant l’ouverture.

Les cinémas sont évidemment tributaires en partie des studios hollywoodiens pour leur programmation. La comédie La galerie des cœurs brisés de Natalie Krinsky prendra aussi l’affiche le 10 juillet, mais il faudra attendre les 24 et 31 juillet pour des superproductions : Mulan de Disney et Tenet, de Christopher Nolan.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, les cases horaires vont se reprendre très rapidement. En plus de quelques classiques, les cinémas pourront compter sur certains films qui venaient de prendre l’affiche avant la fermeture «et qui avaient du potentiel à long terme», signale Robin Plamondon. Plusieurs longs métrages européens sont également disponibles. Le distributeur québécois de 100 kilos d’étoiles, par exemple, a déjà annoncé que il prendrait l’affiche «dès la réouverture des cinémas».

Sans parler des œuvres dont on envisage la sortie plus tôt que tard, comme Suspect numéro un, le premier long métrage de Daniel Roby (Louis Cyr, Dans la brume) tourné en anglais. Inspiré d’une histoire vraie, il raconte comment un ex-héroïnomane de 27 ans est piégé par les forces policières thaïlandaise et canadienne pour une importation de drogue.

«Il est essentiel que le cinéma québécois fasse partie intégrante de la réouverture des salles et de la relance de l’industrie», a commenté Patrick Roy, le président des Films Séville. Avec La Presse canadienne.