Roman Polanski
Roman Polanski

Roman Polanski n'assistera pas à la cérémonie des Césars

PARIS — Le cinéaste Roman Polanski n'assistera pas à la cérémonie des Césars - où son dernier film compte le plus de nominations cette année - en raison des protestations suscitées par une nouvelle accusation de viol contre lui.

Des militants pour les droits des femmes ont appelé au boycottage de la cérémonie des Césars prévue vendredi, à Paris, et ont posé des affiches et fait des graffitis anti-Polanski sur le lieu de l'événement et au quartier général de l'Académie des Césars.

L'équipe majoritairement masculine qui dirige les Césars a récemment démissionné en raison de dysfonctionnements et de la façon dont elle a géré le problème Polanski.

Dans une déclaration faite jeudi à l'Associated Press, Roman Polanski a indiqué que la cérémonie se transformait en un «lynchage public». Répondant à la nouvelle accusation portée contre lui, il a déclaré: «les fantasmes d'esprits malsains sont désormais traités comme des faits prouvés».

«Nous savons à l'avance comment cette soirée se déroulera», a écrit le cinéaste dans son communiqué.

Roman Polanski est toujours sous le coup d'un mandat d'arrêt émis par les États-Unis, des décennies après avoir été accusé d'avoir violé une fille de 13 ans, en 1977, avant de s'enfuir.

L'année dernière, une Française a accusé Roman Polanski de l'avoir violée en 1975. Le réalisateur l'a nié, et les allégations sont trop anciennes pour lancer une enquête.

Mais l'allégation a suscité la grogne contre le réalisateur en France, où il réside et où il a longtemps été vénéré comme l'un des plus grands cinéastes du pays malgré l'accusation de viol en suspens aux États-Unis.

J'accuse de Roman Polanski, qui traite de la persécution antisémite du capitaine de l'armée française Alfred Dreyfus dans les années 1890, est en nomination pour plusieurs Césars vendredi.

Roman Polanski, qui a survécu à l'Holocauste en Pologne quand il était enfant, a déclaré que les prix de cette année «n'ont pas de place pour un film dont le sujet est de défendre la vérité et de combattre l'injustice, la haine aveugle et l'antisémitisme».

Le cinéaste a indiqué qu'il avait décidé de ne pas assister à la cérémonie pour protéger ses collègues ainsi que sa femme et ses enfants.