<em>La déesse des mouches à feu</em> d’Anaïs Barbeau-Lavalette s’ajoute à la liste des neuf autres en compétition au FCVQ.
<em>La déesse des mouches à feu</em> d’Anaïs Barbeau-Lavalette s’ajoute à la liste des neuf autres en compétition au FCVQ.

Quelques projections en personne au FCVQ

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Bonne nouvelle pour les cinéphiles qui ne jurent que par les projections : le Festival de cinéma de la ville de Québec présentera quelques longs métrages en salle pendant la durée de l’événement. Parmi ceux-ci, Nadia, Butterfly de Pascal Place, en ouverture, et La déesse des mouches à feu. Le film d’Anaïs Barbeau-Lavalette s’ajoute à la liste des neuf autres en compétition.

Les projections, qui auront lieu au Cineplex Sainte-Foy, se feront toutefois en jauge réduite en raison des mesures sanitaires imposées par l’épidémie de COVID. Les quelques places seront attribuées par l’entremise de concours, qui seront dévoilés dans les prochains jours sur les réseaux sociaux du FCVQ. Tous ces longs métrages seront aussi présentés sur le site du festival au même moment.

L’organisation a profité de cette annonce pour dévoiler un autre ajout : Imelda 2 : le notaire de Martin Villeneuve (Mars et Avril), avec Robert Lepage. Le court métrage sera projeté en première mondiale avant Nadia, Butterfly, le 16 septembre.

Le FCVQ se déroule du 16 au 20 septembre.