Les gens ont prudemment réintégré les cinémas en République Tchèque en portant le masque.
Les gens ont prudemment réintégré les cinémas en République Tchèque en portant le masque.

Projection sous protection: prudemment, les Tchèques rouvrent leurs cinémas

Jan Flemr
Agence France-Presse
PRAGUE — Après deux mois de confinement imposé en République Tchèque pour combattre le coronavirus, Tomas Fohler, 16 ans, était tout excité d’aller au cinéma — une sortie cependant soumise à précautions pour éviter la contagion.

«Nous voulions voir ce que c’est d’aller à nouveau voir un film avec les copains», a-t-il expliqué à l’AFP avant d’aller occuper sa place avec deux amis dans un cinéma de Prague, pour la projection d’un film tchèque.

«Nous allons être assis loin l’un de l’autre, dans la même rangée et nous allons probablement devoir crier pour nous parler», a-t-il souri à travers son masque, obligatoire dans l’espace public.

La salle — qui impose à tous les spectateurs de s’asseoir à deux mètres l’un de l’autre — est parmi les premières à rouvrir en Europe, où le confinement les a fait fermer depuis des semaines.

La République Tchèque rejoint ainsi plusieurs pays qui lèvent certaines restrictions, autorisant leurs citoyens à sortir de chez eux et reprendre quelques activités qui leur semblent presque nouvelles.

Mais de nombreuses entreprises, y compris les cinémas, n’ont pas vu d’afflux massif de clients, en dépit des nouvelles mesures de sécurité.

Fohler et ses amis ont été les trois seuls spectateurs à la projection de lundi matin et les deux séances suivantes n’en ont attiré aucun.

D’autres salles tchèques ont décidé de garder leurs portes fermées, en attendant que d’autres restrictions soient levées.

Auparavant, quelques cinémas avaient déjà rouvert en Norvège, là aussi en imposant les règles de distanciation sociale et en limitant le nombre de spectateurs à 50.

Très faible taux d’immunisation

Les musées et les galeries d’art, les théâtres et les cinémas avaient été parmi les premiers à cesser leur activité à travers l’Europe quand les gouvernements ont pris des mesures d’urgence pour freiner la progression de la pandémie.

La République Tchèque, qui a pu contenir l’épidémie, émerge maintenant d’un confinement de deux mois. Les pubs, les cafés et les restaurants sont à nouveau autorisés à servir leurs clients, exclusivement en terrasse.

Le bilan de l’épidémie en République Tchèque a atteint lundi plus de 8000 cas de contamination, dont 281 décès.

Une étude de l’immunité collective, portant sur la présence des anticorps chez les personnes asymptomatiques, publiée la semaine dernière, a montré un très faible taux d’immunisation, ce qui prouve que la maladie ne progresse pas rapidement.

Certains experts attribuent cette situation au port obligatoire du masque dans l’espace public. Cette règle sera assouplie le 25 mai et le masque ne devra plus être mis que dans les magasins, les bureaux et les transports en commun.

Les restaurants, les hôtels, les zoos et les salons de tatouage rouvriront aussi à cette date.