Netflix a lancé le bal mercredi, suivi de Disney, puis de WarnerMedia.

Loi sur l'avortement: les grands studios d’Hollywood menacent de ne plus tourner en Géorgie

LOS ANGELES — Netflix, Warner, Disney, Universal, Sony... Plusieurs géants américains du divertissement sont finalement sortis de leur silence pour prévenir qu’ils pourraient cesser de tourner films et séries télévisées en Géorgie ou d’autres États cherchant à limiter le droit à l’avortement.

Agence France-Presse

«Nous allons surveiller de près la situation et si la nouvelle loi tient, nous réfléchirons à un autre endroit que la Géorgie pour nos nouvelles productions», affirme ainsi le groupe WarnerMedia (HBO, Turner, Warners Bros.) dans un communiqué adressé jeudi à l’AFP.

La veille, Disney, numéro un mondial du secteur (Marvel, Star Wars, etc.), avait pris une position similaire, suivant de peu Netflix. «Si la loi devait être appliquée, nous aurions une réflexion sur la totalité de nos investissements en Géorgie», a averti le responsable des contenus de la plateforme de vidéo à la demande.

La Géorgie a adopté début mai une loi interdisant les avortements dès que les battements du coeur du foetus sont perceptibles. Cela correspond environ à la sixième semaine de grossesse, un stade où bien des femmes ignorent encore qu’elles sont enceintes.