Le Festival du nouveau cinéma de Montréal, qui a connu sa première édition en 1971, se pique de toujours «garder un œil sur l’avenir» et d'avoir un ADN branché sur les nouveaux médias. 
Le Festival du nouveau cinéma de Montréal, qui a connu sa première édition en 1971, se pique de toujours «garder un œil sur l’avenir» et d'avoir un ADN branché sur les nouveaux médias. 

Le Festival du nouveau cinéma de Montréal aura lieu en ligne et en salle

La 49e édition Festival du nouveau cinéma de Montréal (FNC), prévue du 7 au 18 octobre 2020, prendra une forme hybride, avec une diffusion en ligne complétée par une offre en salle.

Le FNC sera ainsi le «tout premier festival de cinéma montréalais à réintégrer la salle de cinéma», se réjouissent d’ailleurs ses organisateurs.

La programmation complète ne sera dévoilée qu’à la fin septembre, mais certains films seront «exceptionnellement» accessibles en ligne sur la plateforme Festival Scope, cette année, ont précisé mardi les administrateur du festival, dans un communiqué.

«Ce passage en ligne permettra de rejoindre de nouveaux publics au-delà des limitations géographiques, ce qui s’arrime à merveille avec la mission première du FNC : rendre plus accessible le cinéma d’auteur national et international», stipule le festival.

«La situation actuelle devient ainsi une opportunité supplémentaire d’explorer de nouvelles avenues technologiques et innovantes», ajoute le document.

En ce qui concerne la diffusion en salle, le FNC estime que «l’expérience collective de la découverte d’une œuvre sur grand écran étant unique et précieuse». Aussi, le festival montréalais se réjouit de réussir à offrir «de grandes projections physiques dans une salle majestueuse», tout en respectant les mesures de distanciation sociale et les protocoles sanitaires.

«Dans ce contexte de crise où l’industrie du cinéma est très durement touchée», le FNC se dit par ailleurs «soucieux de maintenir un rôle actif » en diffusant les œuvres et en soutenant les créateurs québécois et canadiens. 

Reconnu pour «l’audace et la qualité de sa programmation», le FNC se targue d’être le «plus important festival de cinéma international généraliste au Québec et le plus ancien au Canada».

Appel à projets

Ainsi, afin de «stimuler l’industrie et soutenir des projets à différents stades», le FNC lance deux appels de projets ciblés : le First Cut Lab FNC Montréal, destiné aux projets en post-production, et le Pitch premières œuvres, destiné à soutenir les projets en développement.

Netflix est partenaire de ces deux initiatives de soutien à la création, stipule le communiqué.

La première est un «programme d’accompagnement conçu pour des longs métrages canadiens de fiction au stade du montage». L’objectif de ce programme d’accompagnement virtuel est d’«exploiter le plein potentiel artistique des montages sélectionnés», afin d’en favoriser la vente, diffusion et sélection en festivals.

« Grâce à cette nouvelle initiative, le Festival du nouveau cinéma de Montréal est heureux de pouvoir apporter son soutien aux réalisatrices et aux réalisateurs dont les films ont été bloqués à l’étape de post-production par la crise de la COVID-19 », retrace le directeur général du FNC, Nicolas Girard Deltruc.

En ce qui concerne la seconde, Netflix offrira une bourse de 10 000 $ CA au terme d’une session virtuelle de pitch devant jury, prévue cet automne,.

L’appel à projets est ouvert jusqu’au 20 juillet 2020 pour le First Cut Lab FNC, et jusqu’au 10 août 2020 pour le Pitch. Les modalités de participations se retrouvent sur le site Internet du FNC.