Scène de Maman j'ai encore raté l'avion

La liste: le magasin de jouets comme source d'inspiration

Maman, j’ai encore raté l’avion (1992), Chris Columbus

Un an auparavant, Kevin McCallister avait été oublié à la maison par sa famille partie à Paris pour Noël. Le garçon aux mille mauvais coups avait alors fait passer un sale quart d’heure à deux cambrioleurs. Cette fois, il se trompe d’avion et se retrouve à New York pendant que les siens sont en Floride. Et quand les mêmes vilains menacent de braquer un magasin de jouets dont les profits sont destinés à l’hôpital pour enfants, la débrouillarde petite peste reprendra les armes… Geneviève Bouchard

Scène du film Le jouet

Le jouet (1976), Francis Veber

Une jouissive comédie un brin subversive sur un journaliste (Pierre Richard) qui effectue un reportage dans un magasin de jouets appartenant à son patron milliardaire. Il est alors choisi par le fils de celui-ci pour devenir son jouet… Sous-entendu ne sommes-nous pas tous la marionnette de quelqu’un? Éric Moreault

Arnold  Schwarzenegger tient la vedette de La course aux jouets

La course aux jouets (1996), Brian Levant

Arnold Schwarzenegger déploie toutes ses ruses (et un peu ses gros bras) afin de dénicher le jouet tant réclamé par son fils pour Noël, mais qui est partout en rupture de stock. Le film s’est inspiré de la folie commerciale autour des poupées Bout d’chou, dans les années 80. Souvenirs, souvenirs… Normand Provencher

Histoire de jouets 4

Histoire de jouets 4 (2019), Josh Cooley

Les meilleurs moments des nouvelles aventures de Woody et sa bande se déroulent dans un magasin d’antiquités où son ami fourchette est retenu par des jouets machiavéliques. Contre toute attente, ce quatrième volet d’une trilogie considérée quasi parfaite s’avère une réussite sur toute la ligne. Normand Provencher

Big a été l'une des premières apparitions de Tom Hanks sur grand écran.

Big (1988), Penny Marshall

Dans cette comédie fantastique de Penny Marshall sortie en 1988, Tom Hanks incarne un gamin coincé dans un corps d’adulte après avoir vu son vœu exaucé. La scène du piano de plancher, joué en sautant sur les touches avec les pieds, en duo avec Robert Loggia, dans un magasin de jouets, en est une d’anthologie. Normand Provencher