Max von Sydow dans une scène de <em>Extrêmement fort et incroyablement près</em>

La liste: à la mémoire de Max von Sydow

1. Le septième sceau, Ingmar Bergman (1957)

L’affrontement est devenu iconique. Le chevalier Antonius Block revient en Suède après dix ans de croisades. Sur une plage déserte, il croise la Mort et lui propose une partie échecs pour retarder la funeste échéance. La partie dure tout au long du récit... Le reste appartient à l’histoire puisque le film cimente la réputation d’Ingmar Bergman et de l’acteur.  Éric Moreault

2. Une passion, Ingmar Bergman (1969)

L’avant-dernier des 11 longs métrages que von Sydow a tournés devant l’objectif de Bergman, Une passion lui donne un rôle d’alter ego, celui d’un homme divorcé qui vit à Farö (où réside le réalisateur), retiré du monde. Jusqu’à ce qu’il rencontre une veuve (Liv Ullmann). L’acteur y livre une performance mémorable. Éric Moreault

3. L’exorciste, William Friedkin (1973)

Vomissements, évanouissements et même des malaises plus sérieux ont accompagné la sortie au cinéma du classique de l’horreur L’exorciste. Max von Sydow campait la moitié expérimentée du duo de prêtres chargés de délivrer une jeune fille du démon qui la possédait… Et du même coup de faire cesser violence, obscénités, discours prononcés à l’envers et une tête qui tourne à 180 degrés.  Geneviève Bouchard

4. Pelle le conquérant, Bille August (1987)

Dans l’un de ses rôles les plus marquants, Max von Sydow incarne un père vieillissant, en exil avec son jeune fils afin de lui offrir une vie meilleure, dans la Suède du 19e siècle. En plus de l’Oscar du meilleur film étranger, le long-métrage de Bille August avait remporté en 1987 la Palme d’or à Cannes, «avec mention exceptionnelle» décernée au vénérable acteur.  Normand Provencher

5 . Extrêmement fort et incroyablement près, Stephen Dladry (2011)

Pour son rôle de grand-père muet qui s’occupe de son petit-fils, von Sydow avait été mis en nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle masculin en 2012. Il s’agissait de la seconde (et dernière) occasion pour lui de remporter la statuette dorée. Christopher Plummer (Beginners) l’avait battu au fil d’arrivée.  Normand Provencher