Pour le lancement de l'album la cité des trois rivières, étaient réunis trois des principaux collaborateurs: de gauche à droite, Nicolas Houde, Eliane Monteiro et Christian Roberge.

Célébrer notre ville

On procédait dernièrement au lancement d'un album intrigant intitulé la cité des trois rivières et réalisé par un collectif d'artistes et qui ont en commun de vouloir célébrer Trois-Rivières sous toutes sortes de facettes.
L'initiative est celle de Nicolas Houde, musicien au sein du Hot Club de Trois-Rivières.
«C'est un projet qui a pris forme il y a environ un an, explique-t-il. Déjà, de mon côté, je chantais mon quotidien d'artiste vivant à Trois-Rivières et au fil du temps, se sont joints à moi Christian Roberge, ancien chanteur des Lost Fingers, et Eliane Monteiro, les deux interprètes vocaux du projet.
Plusieurs autres collaborateurs de différents horizons artistiques sont venus nous rejoindre. Le but c'était de réunir un collectif d'artistes d'ici pour témoigner de ce qu'est la vie, pas toujours facile, d'artiste à Trois-Rivières. Les Trifluviens vont forcément se reconnaître dans l'album.»
Le CD contient 14 pièces francophones toutes composées par Nicolas Houde et mixées ainsi que masterisées par Francis Perron du Studio Radicart.
«Certaines chansons ne sont que des cartes postales qui se sont écrites rapidement, d'autres ont exigé beaucoup plus de travail comme la cité des trois rivières dans laquelle je nomme tous les titres de l'album et où je parle de plusieurs endroits très fréquentés de la ville. Même que certaines chansons sont carrément engagées comme La fontaine du diable qui réfère au dossier de la fluoration de l'eau potable dont on a tant entendu parler.
D'autres encore sont nettement plus légères mais toutes parlent de la région immédiate. Les 14 pièces sont offertes dans 14 styles musicaux différents qui vont du pop au jazz en passant par le funk, le blues ou le tango. Tout le monde va y trouver au moins une pièce à son goût.»
Parmi la trentaine d'artistes collaborateurs, on retrouve des photographes comme Julie Gascon et Jean Chamberland, l'artiste-peintre Caroline Saint-Pierre, la danseuse Pascale Morissette, le vidéaste David Leblanc ou même le célèbre cow-boy de Trois-Rivières. On remarque aussi le nom de Patrick Lavoie dans la liste de collaborateurs, lui qui a écrit les musiques de téléséries comme Blue Moon ou Feux.
L'album sera disponible dans les prochains jours sur des plateformes comme iTunes, Apple Store, etc. mais on le retrouve sous forme de CD à la microbrasserie Le Temps d'une pinte au centre-ville. On peut aussi l'obtenir auprès des producteurs via le site www.lacitedestroisrivieres.com ou sa page Facebook.
«L'idée, c'est surtout de créer des liens entre Trifluviens, plaide Nicolas Houde. Le 1er juin, 20 h 30, à la salle Anaïs-Allard-Rousseau, on va même présenter un spectacle qui sera capté sur vidéo. On veut en faire un événement qui pourrait générer un ou deux clips.» Les billets sont en vente via la billetterie de la salle Thompson.
Nicolas Houde voulait essentiellement mettre le projet au monde. «Maintenant que c'est fait, nous sommes ouverts aux propositions pour que ça continue de vivre.»