La bibliothèque municipale de La Tuque pourrait déménager à l’église Saint-Zéphirin.
La bibliothèque municipale de La Tuque pourrait déménager à l’église Saint-Zéphirin.

Bibliothèque municipale dans l’église Saint-Zéphirin: une idée bien accueillie par la Fabrique

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
LA TUQUE — «Les responsables de l’administration de cet édifice voient dans cette annonce une belle opportunité à explorer.» Le comité des marguilliers de la paroisse Saint-Martin-de-Tours a accueilli favorablement les démarches de la Ville concernant l’avenir de l’église Saint-Zéphirin.

Il y a deux semaines, le maire de La Tuque avait annoncé son désir de déménager la bibliothèque municipale à l’église Saint-Zéphirin avec l’accord de la population. Il avait fait l’annonce aux citoyens avant même d’en informer le conseil de la Fabrique.

Une rencontre a eu lieu dans les derniers jours entre des dirigeants de la municipalité et des représentants de la Fabrique. Ils ont échangé sur le projet qui, faut-il mentionner, n’est qu’au stade embryonnaire pour le moment. D’autres projets ou organismes pourraient se greffer.

«Il souhaite mettre en place un projet rassembleur pour les gens de tous les âges, qui toucherait le tourisme, la culture et le patrimoine. À ce jour, ce projet n’est qu’au stade des idées, donc très embryonnaire et comme mentionné par monsieur le maire, on doit d’abord explorer l’intérêt des administrateurs de la Fabrique avant de poursuivre, et surtout consulter la population», a indiqué Sylvie Girard, porte-parole des marguilliers.

Si cette idée obtient l’accord de la population, un comité de travail sera formé afin de bâtir un projet. Les activités de culte demeureraient aussi dans l’édifice.

«L’idée est accueillie favorablement surtout lorsque l’on mentionne la volonté de développer un projet collectif et rassembleur. Nous voyons dans cette idée une belle opportunité à explorer et construire un projet gagnant gagnant».

Plusieurs étapes sont à venir, des discussions devront avoir lieu entre les parties, mais on souligne qu’il est présentement «prématuré de les entamer puisque le projet est au stade idées».

«La vision est vague, le projet est à développer et beaucoup d’éléments sont à clarifier. Les marguilliers sont ouverts à discuter au moment opportun dans le projet. Nous le répétons, l’intérêt des administrateurs de la Fabrique, face au projet, ne peut qu’être positif et si, suite au sondage annoncé par Ville de La Tuque, la population donne son aval, ils seront disponibles à contribuer à sa réalisation dans le meilleur intérêt des paroissiens», a conclu Mme Girard.