Bad Religion sera au FestiVoix le 30 juin.

Bad Religion au FestiVoix

Trois-Rivières — Le 30 juin prochain, la foule réunie au parc portuaire pourra chanter d’une seule voix les succès American Jesus, Sorrow, Infected ou encore 21st Century (Digital Boy). Le FestiVoix annonce en effet la venue à Trois-Rivières du mythique groupe punk rock Bad Religion.

«C’est une grosse nouvelle et un très gros événement pour nous», lance d’emblée en entrevue le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire. «C’est quand même un groupe légendaire en particulier dans le domaine du punk rock. En près de 40 ans, Bad Religion a influencé plusieurs groupes comme NOFX ou The Offspring. Ce sont des gars qui tournent encore à travers le monde et qui sont les têtes d’affiche de plusieurs festivals.»

Bad Religion montera sur la scène principale du FestiVoix le 30 juin prochain. Et le spectacle sera présenté dans le cadre de la programmation régulière du festival. Les détenteurs du passeport pourront donc y assister sans frais supplémentaires. «Pour nous, c’est bien important que le spectacle soit accessible à ceux qui ont le passeport du FestiVoix», ajoute Thomas Grégoire.

Fondé en 1980 par une gang d’adolescents de Los Angeles, Bad Religion est un des groupes punk rock les plus populaires et les plus influents, avec cinq millions d’albums vendus et certainement bien plus de cassettes piratées. En près de 40 ans de carrière, Bad Religion a produit 16 albums studio, dont un (excellent) album de Noël, deux albums en concert, ainsi que 29 simples et 23 vidéoclips.

«On a travaillé fort pour les avoir, ça c’est sûr. Nous avons négocié durant des mois pour avoir ce spectacle», avoue Thomas Grégoire. «Mais c’est vraiment quelque chose de gros. Il s’agit d’une grosse prise et nous en sommes fiers.»

Bad Religion a toujours su choquer les plus conservateurs de la société américaine. Uniquement par son nom, ce groupe soulevait l’ire de bien des parents des années 80 et 90 choqués par l’utilisation comme logo d’une croix barrée d’une grande ligne rouge. Bien que ses membres ne se considèrent pas athées, Bad Religion est très critique de la religion, mais aussi de la politique, du racisme et des inégalités sociales. Le groupe californien aborde ces thématiques dans leurs chansons avec une pointe d’humour noir. Trois décennies plus tard, les plus vieilles chansons de Bad Religion demeurent très actuelles.

Qualifié de royauté de la musique punk rock par le FestiVoix, Bad Religion a influencé des groupes comme The Offspring et NOFX, tel que mentionné plus haut, mais aussi Rage Against the Machine ou encore Lagwagon et Rancid.

Il n’y a pas de doute, le premier week-end de l’édition 2018 du FestiVoix sera résolument rock. Le 29 juin, la scène principale sera occupée par la formation canadienne Three Days Grace, alors que les festivaliers ont rendez-vous avec Éric Lapointe le 28 juin. «Je crois que c’est du jamais-vu dans l’histoire de Trois-Rivières d’accueillir trois groupes de rock dans un espace-temps aussi rapproché. La clientèle régionale qui aime ce type de musique sera très satisfaite, mais ça va nous permettre d’attirer beaucoup de gens de l’extérieur qui pourront avoir sur deux ou trois jours une programmation exceptionnelle», estime Thomas Grégoire qui tient à ajouter que les autres scènes du festival offriront de la diversité dans les styles musicaux.

«Nous sommes un festival de la diversité. Nous avons été capables l’an dernier de présenter Michel Fugain et Billy Talent, nous sommes donc capables d’avoir une programmation diversifiée qui plaît à un large public.»

L’an dernier, le FestiVoix avait connu un véritable succès l’an dernier en présentant le spectacle de Billy Talent. Près de 15 000 personnes se sont massées sur le site de la scène principale du FestiVoix lors de cette soirée. Le directeur général du festival indique que des réussites comme cette soirée sont de très bons arguments pour signer des groupes mythiques comme Bad Religion.

En quelques chiffres

> Fondé à Los Angeles en 1980

> 5 millions d’albums vendus

> Seize albums studio, deux albums live, trois albums de compilation, trois EP et deux DVD

>Lancé en 1993, Recipe for Hate est le premier succès commercial de Bad Religion

> Stanger than Fiction, lancé en 1994, a été certifiée or aux États-Unis et au Canada