Sandie Letendre

Art et culture en 2019: toujours en effervescence

Le monde des arts et de la culture est plus actif que jamais dans la région et ça ne risque pas de ralentir en 2019. Voyons quelques éléments qui retiennent d’ores et déjà l’attention au moment d'aborder la nouvelle année.

Un nouveau chef à l’OSTR

La liste des candidats que s’était donnée le comité de sélection s’est rétrécie à deux candidats à la mi-décembre. La dernière étape consiste à procéder à une répétition avec l’orchestre pour chacun des candidats restants et cette étape se déroulera à la toute fin du mois de janvier. La chose nécessite une logistique beaucoup plus complexe qu’on pourrait l’imaginer mais la directrice générale de l’OSTR Natalie Rousseau assure que la décision sera prise tôt en février peu après la journée de répétitions. Le choix fait, il restera à voir au cours de l’année l’orientation que le nouvel élu voudra donner à l’orchestre à l’intérieur d’un nouveau contrat dont la norme est habituellement de 5 ans.

Spectacle Nezha à la Cité de l’énergie et nouvelle direction

Sandie Letendre ne changera sûrement pas le spectacle de l’été prochain à la Cité de l’énergie mais il sera intéressant de voir l’évolution de NEZHA à sa deuxième année de présentation. Le spectacle avait déjà de belles qualités et n’était assurément pas tout à fait à point au départ l’an dernier. Avec leur connaissance du site, de son potentiel exceptionnel, les concepteurs du Cirque Éloize vont sûrement tenter d’en tirer parti au maximum pour apporter une plus-value à cette deuxième édition leur permettant d’en faire un des spectacles incontournables de l’été au Québec.

Steve Dubé

Spectacle hommage aux Cowboys fringants

La vente des billets a connu un départ au galop, battant des records à la première fin de semaine d’ouverture des guichets. Est-ce le signe d’un très fort engouement du public envers le thème de ce 5e opus de la formule des spectacles hommage? Ça semble probable, les Cowboys fringants étant toujours très populaires lors de leurs passages à Trois-Rivières. Dans quelle direction iront les concepteurs du Cirque qui, jusqu’ici, ont su se renouveler d’année en année? Y a-t-il une limite non seulement à leur imagination mais aussi à la banque de numéros d’acrobatie disponibles? On le saura le soir de la grande première, le 17 juillet.

Comédie musicale d'Amos Daragon

Comédie musicale Amos Daragon

Après les livres, les dessins animés, les spectacles extérieurs à la Cité de l’énergie, ce nouveau chapitre de l’évolution du personnage artistique d’Amos Daragon qui sera présenté au cours de l’été 2019 au Centre des arts de Shawinigan est pour le moins intrigant. Il l’est d’autant plus que c’est avec ce spectacle que l’auteur Bryan Perro veut consolider la présence de son personnage fétiche dans l’immense marché chinois. Le spectacle y sera appuyé par les bouquins des aventures du héros déjà publiées là-bas. Il sera d’ailleurs intéressant de voir la touche chinoise qui viendra s’intégrer au spectacle dès sa première mouture puisque des créateurs de là-bas mettront leur grain de sel dans cette production shawiniganaise.

Nouveau directeur au musée à Nicolet

Jean-François Royal a habitué les spectateurs à des coups d’éclat avec des expositions dépassant souvent l’envergure attendue du musée nicolétain. Quelle orientation privilégiera celui ou celle qui lui succédera? Quelle sera sa marge de manoeuvre? Jean-François Royal possédait assurément un fort sens de la persuasion pour convaincre ses dirigeants de le suivre dans ses projets malgré les risques financiers qu’ils constituaient parfois. Par ailleurs, le musée avait entrepris un processus pour changer d’appellation et peut-être même apporter certains changements à sa vocation. La responsabilité en incombera désormais au prochain directeur et cela devrait constituer un des premiers dossiers sur la pile.

Centre d’exposition Léo-Ayotte

Le directeur général de Culture Shawinigan Bryan Perreault a de grandes ambitions pour son centre d’exposition. Il veut notamment le faire passer à l’ère numérique grâce à des collaborations du côté du DIGIHUB. Le processus prendra du temps mais 2019 va en donner les premiers indices avec la nomination d’une nouvelle directrice aux arts visuels, Jia Qi Wu. Il sera certainement très intéressant de suivre l’évolution du dossier. Pour donner un vague indice de la direction qu’il aimerait prendre, Perreault a suggéré au Nouvelliste d’aller jeter un coup d’oeil sur Internet à l’Atelier des lumières à Paris. Wow!

Les années Woodstock?

Après avoir cartonné grâce aux spectacles The American Story Show et Britishow, le concepteur Mike Gauthier reprend possession de la salle Thompson à l’été 2019 avec The American Story 2: Les années Woodstock. L’appétit du public estival trifluvien pour les revues musicales n’a jamais diminué au cours des dernières années; sera-t-il aussi friand de retrouver l’atmosphère de Woodstock 50 ans plus tard? Si on se fie à l’idéateur, le concept devrait être assez original et permettre au spectateur une véritable plongée dans ce festival mythique. Avec une animation originale et colorée sur la rue des Forges, ça pourrait constituer un événement très amusant.

Programmation à l’Amphithéâtre

À l’été 2018, la programmation estivale hors Cirque du Soleil à l’Amphithéâtre Cogeco a débordé des spectacles réservés aux baby-boomers. Kaleo et Milky Chance ont attiré une clientèle plus jeune et nombreuse qui a pu apprécier les indéniables qualité de l’endroit, notamment le son remarquable. Pour l’instant, on n’a pas encore la confirmation de spectacles de l’ampleur de Notre-Dame de Paris ou même du spectacle 80’s de Sylvain Cossette avec orchestre symphonique. Saura-t-on présenter d’aussi gros spectacles? Le directeur de la Corporation des Événements de Trois-Rivières Steve Dubé le répète souvent: la qualité de la programmation tient beaucoup à ce qui est offert aux programmateurs sur le marché et qui est aussi en mesure de venir à Trois-Rivières. On a assurément hâte d’en savoir davantage.