Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Anik St-Pierre a passé l'étape des auditions à l'aveugle de la version française de <em>The Voice</em>, samedi.
Anik St-Pierre a passé l'étape des auditions à l'aveugle de la version française de <em>The Voice</em>, samedi.

Anik St-Pierre retenue aux auditions à l'aveugle de The Voice, en France

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Le déplacement en France en pleine pandémie d'Anik St-Pierre en aura valu la peine. La chanteuse shawiniganaise a été retenue au terme des auditions à l'aveugle de l'émission The Voice présentées samedi soir à la télévision française. 

Deux des quatre coachs se sont retournés pour la Québécoise, soit Florent Pagny et Marc Lavoine. C'est l'équipe de ce dernier qu'elle a choisi de rejoindre. 

«J'avais déjà mon idée, parce que Marc a le côté acteur, pas juste chanteur, et ce côté-là m'attirait énormément. Les techniques vocales, c'est important, j'ai travaillé ça toute ma vie et je vais continuer à le faire. Mais je me suis dit que ce côté-là (acteur), peut-être que ça m'aiderait énormément. Mais je reconnais que Florent Pagny a fait sur moi de beaux commentaires qui auraient mérité que j'aille avec lui», raconte Anik St-Pierre. 


Cette dernière avait choisi d'interpréter All by myself, la version reprise par Céline Dion. Après sa prestation et lors de l'émission suivant les auditions, les quatre coachs ont  d'ailleurs encensé la chanteuse. 

«Tu as une des plus grandes voix dans ton équipe», a affirmé l'un d'eux. 

Marc Lavoine s'est d'ailleurs retourné quelques secondes à peine après que la Shawiniganaise ait commencé à chanter, à la surprise de plusieurs personnes sur le plateau de tournage, dont Anik St-Pierre. 

«L'animateur en coulisse était vraiment surpris et moi aussi. Comme il l'a lui-même dit, je savais que ce n'était pas le genre de voix qu'il affectionne d'habitude, alors c'est vraiment flatteur», se réjouit-elle. 

Toujours nerveuse, trois mois plus tard

Dans un certain sens, son passage à l'émission diffusée samedi soir en France (après-midi au Québec) était un peu du déjà vu pour Anik St-Pierre, puisque son tournage a eu lieu en novembre. La chanteuse mauricienne a toutefois vécu ce moment comme si elle ne savait pas quelle en serait l'issue. 

«Le niveau de stress était très, très élevé. On écoute l'émission et le niveau de stress monte avec les arrêts et les publicités. Ils sont forts pour faire grimper le suspense», s'exclame-t-elle. 

«Pourtant, je le savais (que je serais choisie), mais quand j'ai vécu ce moment-là, j'étais sur une autre planète. Je ne me souvenais pas de tout, j'avais des petits blancs. C'était très émouvant, j'étais très contente de voir le petit topo qui me présentait.»

Anik St-Pierre connaît en effet le dénouement de son passage à l'émission, même si elle ne peut pas le dévoiler. Elle ignore toutefois quand elle sera de retour sur le petit écran des Français pour la suite de l'émission. 

«Pour ce samedi, je l'ai su le lundi d'avant», explique-t-elle. 

Rappelons que pour la chanteuse de 47 ans, qui est également professeure de chant, passer à l'émission The Voice lui permettait de réaliser un rêve. Même deux. 

«C'était un des rêves de ma vie, de chanter en France et de faire partie d'un gros casting de la sorte. Et là, en une fois, j'ai réalisé les deux. De l'avoir réalisé en aveugle, c'est une chose, mais là, en plus, ça continue», se réjouit-elle. 

Pour ceux et celles qui aimeraient savoir quand Anik St-Pierre sera de retour à l'émission The Voice, il est possible de la suivre via sa page Facebook, où elle avait annoncé mercredi qu'elle faisait partie des candidats.