Le succès du spectacle Stone du Cirque du Soleil a joué pour beaucoup dans la hausse de l'achalandage global à l'Amphithéâtre Cogeco en 2017.

Amphithéâtre Cogeco: la barre des 100 000 spectateurs franchie

En termes d'achalandage global, l'été 2017 a été le meilleur de la courte histoire de l'Amphithéâtre Cogeco qui a accueilli 107 000 spectateurs entre le 11 juin et le 23 septembre. On parle d'une hausse générale de l'ordre de 13 % en comparaison avec 2016.
C'est avec un plaisir non dissimulé que le président du conseil d'administration de la Corporation des événements Roger Picard, à gauche, et son directeur général Steve Dubé ont présenté les chiffres du bilan de la saison 2017 à l'Amphithéâtre Cogeco.
Il importe cependant de spécifier que 33 représentations des différents spectacles ont eu lieu à l'Amphithéâtre en 2017 contre 29 l'année précédente. C'est donc dire que la moyenne de spectateurs pour chacune des représentations a diminué, bien que légèrement, passant de 3275 l'an dernier à 3242 cet été.
Le gros morceau de l'achalandage global est évidemment le spectacle Stone du Cirque du Soleil qui, en vingt représentations, a attiré 62 000 spectateurs pour une moyenne de 3100 personnes et un taux d'occupation de 95 %.
C'est une importante hausse par rapport aux 85 % du spectacle Tout écartillé de 2016 avec ses 58 000 spectateurs. Ce n'est cependant pas le meilleur score pour le Cirque du Soleil à Trois-Rivières puisque Le monde est fou, consacré à Beau Dommage, avait attiré 64 000 personnes pour 20 représentations et un taux d'occupation de 96 % en 2015.
Du côté de Trois-Rivières en Blues, on a compté 12 500 entrées en hausse de 500 sur 2016. Les autres spectacles qui ont été présentés à l'Amphithéâtre en 2017 sont: Inondés d'amour (11 juin), La Voix 5 (16 juin), Trois-Rivières en Blues (24 au 27 août), Grease (1er, 2 et 3 septembre), Elvis Experience (8 et 9 septembre), Hommage aux citoyens engagés (6 septembre), Place aux aînés (17 septembre) et Boney M. avec Liz Mitchell (23 septembre).
Pour la première fois en trois ans, le pourcentage des spectateurs en provenance de l'extérieur de la Mauricie a dépassé la barre des 50 % pour atteindre 52 %. Pour les seuls spectacles du Cirque du Soleil, ce pourcentage grimpe à 69 % alors qu'à Trois-Rivières en Blues, il est de 45 %.
Le directeur général Steve Dubé se réjouit de ces chiffres qui indiquent que la clientèle de l'Amphithéâtre Cogeco est en progression.
«C'est notre meilleure saison et on en est vraiment très contents. Les 69 % de spectateurs de l'extérieur de la région qui ont assisté au spectacle du Cirque du Soleil expliquent les très importantes retombées économiques qu'on a vues pour les différents commerçants du centre-ville. Nous sommes déjà tournés vers la programmation de 2018 mais disons qu'on va prendre le temps d'apprécier le succès de 2017.»
Le dg a indiqué que certains créneaux n'ont toujours pas été exploités dans la programmation et qu'on va tenter de les aborder.
«Dépendant des opportunités du marché, on va essayer d'aller chercher des spectacles de musique rock et de musique pop visant une clientèle plus jeune. On a déjà une vaste clientèle mais on cherche à l'élargir. Ça fait partie de nos objectifs pour les prochaines années.
La variété des styles de spectacles offerts au cours de l'été dernier a démontré qu'il y a encore de la place dans le marché pour développer d'autres créneaux. C'est d'ailleurs pour ça qu'on présente la statistique de l'achalandage global de l'Amphithéâtre parce que ça démontre que notre marché continue de se développer.»
«Notre troisième année d'opération était extrêmement importante pour nous donner une indication juste de la justesse de nos orientations. Or, avec les chiffres qu'on a dévoilés aujourd'hui, ça ne fait aucun doute que c'est le cas. Le chiffre de 52 % de touristes de l'extérieur de la région démontre que l'Amphithéâtre rayonne de plus en plus et qu'il prend sa place dans le créneau touristique de même que dans le créneau culturel dans l'ensemble de la province.» 
Steve Dubé a indiqué qu'à cause des travaux qu'on doit effectuer pour installer les pare-intempéries, on ne pourra pas connaître une saison complète à l'été 2018 mais que dans les années futures, on peut espérer programmer entre 35 et 40 représentations entre le 1er juin et le 30 septembre.