Francis Cabrel

Amphithéâtre Cogeco: Francis Cabrel de passage en juin

TROIS-RIVIÈRES — C’est avec un spectacle d’envergure que Francis Cabrel célébrera 40 ans de carrière au cours des prochains mois et il a prévu un arrêt à Trois-Rivières, plus précisément à l’Amphithéâtre Cogeco, le 14 juin prochain.

L’auteur, compositeur et interprète revisitera l’ensemble de son très vaste répertoire accompagné de trois choristes et de quatre musiciens. Ses autres haltes québécoises sont à Montréal, à la Maison symphonique, à Québec ainsi qu’à Sherbrooke. 

C’est son producteur, qui est également celui du spectacle Notre-Dame de Paris, qui a fait la proposition aux responsables de la programmation à l’Amphithéâtre. Il estimait que l’infrastructure serait parfaite pour recevoir ce grand spectacle, unique dans la carrière du prolifique créateur. 

«On peut dire que le spectacle est adapté aux grandes scènes, indiquait mercredi Steve Dubé, directeur général de la Corporation des Événements de Trois-Rivières. À Montréal, ce sera à la Maison symphonique où deux représentations sont prévues tout comme à Québec où le spectacle se déroulera au Grand Théâtre qui a une capacité de 1700 spectateurs. Avec notre jauge de 3500 personnes, on tombe tout à fait dans ces paramètres-là et on offre aussi une qualité de son assez exceptionnelle qui correspond bien aux demandes du producteur.»

Il s’agit d’une première incursion dans le créneau de la chanson française pour les programmateurs qui jugent le pari assez sûr. «On ne le voit pas comme un test à cause de la notoriété et de l’importance de la carrière de Francis Cabrel. C’est un grand de la chanson française dont les œuvres ont traversé le temps pour toucher plusieurs générations. Il va interpréter la plupart de ses plus grands succès dans cette rétrospective et pour l’occasion, il a mis sur pied un spectacle de grande ampleur. Il est trop populaire pour qu’on le considère comme un test: il y a une clientèle très bien établie pour un artiste d’un tel niveau.»

«Évidemment, comme je le dis souvent, c’est le public qui va décider du succès, mais nous sommes confiants. Même si ç’a avait été un spectacle dans le cadre d’une tournée suivant la sortie d’un album, c’est le genre d’artiste qu’on aurait présenté. Comme cette fois-ci, c’est le producteur qui nous a approchés directement, c’était une opportunité en or.»

Pour ce qui est de la date prévue, elle ne suscite pas de crainte quant à la température. «Notre approche, c’est qu’entre le 1er juin et le 30 septembre, nous sommes preneurs. Avec la température, on ne peut jamais être sûr de rien mais le risque qu’il fasse très froid est minime. L’exemple le plus probant, c’est le spectacle de Boney M présenté le 23 septembre 2017 et c’était carrément la canicule.»