Après un passage au Cabaret de l’Amphithéâtre en 2016 (notre photo), Patrick Watson sera de retour en mai prochain mais cette fois, sur la scène extérieure de l’Amphithéâtre Cogeco.

Amphithéâtre Cogeco: au tour de Patrick Watson

Trois-Rivières — L’auteur et compositeur québécois Patrick Watson vient de s’ajouter à la liste des artistes qui se produiront sur la scène extérieure de l’amphithéâtre Cogeco l’été prochain. Son spectacle intitulé Wave, du nom de son dernier album, sera présenté le 28 mai. Watson n’en sera pas à sa première visite à l’Amphithéâtre puisqu’il s’y était produit au printemps 2016 mais, cette fois, au Cabaret de l’Amphithéâtre.

L’album Wave est sorti à l’automne dernier et marque une autre étape dans la très prestigieuse carrière de ce chef de file de la scène montréalaise qui se produit d’ailleurs davantage sur la scène internationale qu’ici, et ce, depuis plusieurs années. Il fait d’ailleurs l’objet de plus de 1 429 000 écoutes par mois sur la seule plateforme de musique en ligne Spotify.

C’est d’ailleurs dans le cadre d’une tournée internationale qu’il fera escale à Trois-Rivières puisqu’il s’arrêtera ici au terme d’une série de dix spectacles aux États-Unis. Préalablement, il aura réalisé une tournée de seize représentations dans neuf pays européens: l’Espagne, le Portugal, la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse, l’Allemagne et la Turquie.

Les fans de l’artiste sont familiers avec ce septième album marqué par la remise en question. Le titre fait référence à la vague qui peut nous renverser si des choses ou des êtres qui nous sont chers disparaissent soudainement. Watson y donne libre cours à ses émotions, explorant autant le déchirement que la renaissance. Sur Melody Noir ou Broken (chanson utilisée sur la trame sonore des séries américaines Grey’s Anatomy et The Good Doctor), il exprime avec beaucoup de sensibilité la douleur ou même la détresse mais l’album décrit une courbe dramatique qui mène à la lumière alors qu’avec des titres comme Turning out the Light ou Look at You, il est question de retomber en amour après une douloureuse rupture.

Patrick Watson a travaillé sur The Hills, une des chansons de l’ultime album du légendaire poète et musicien montréalais Leonard Cohen à la demande de son fils Adam. L’expérience a eu un impact sur sa propre façon d’interpréter et de composer des chansons. Ses plus fidèles fans auront peut-être même noté que cette rencontre, décisive dans une vie et une carrière, a influencé Watson l’interprète sur son dernier album, s’attachant davantage à l’émotion essentielle d’une chanson au détriment des effets vocaux.

Les billets pour ce spectacle seront mis en vente dès le vendredi 7 février à 11 h soit sur le site de l’Amphithéâtre (amphitheatrecogeco.com) soit par le biais de celui de la billetterie de la salle Thompson de même qu’au 819-380-9797. Les billets se vendront à partir de 34,79 $, taxes non comprises.