2019 constituera une grosse année pour Amos Daragon puisqu’en plus d’apparaître sous forme de dessin animé (notre photo), il fera l’objet d’une comédie musicale intitulée Le Phénix et présentée à Shawinigan à l’été 2019.

Amos Daragon en comédie musicale

SHAWINIGAN — Amos Daragon revivra à Shawinigan mais ce ne sera pas en dessins animés non plus qu’à la Cité de l’énergie. Ce sera dans une comédie musicale intitulée Le Phénix qui sera présentée au Centre des arts du 11 juillet au 18 août 2019.

C’est toujours Bryan Perreault qui est derrière le projet et qui en assurera la mise en scène. Lui aussi qui en signe le texte qui en est présentement à sa deuxième mouture. Perreault travaille avec Jeannot Bournival pour les musiques des chansons. L’équipe de production sera presque entièrement constituée de Mauriciens tout comme la quinzaine d’interprètes que nécessitera le spectacle. On parle d’une équipe globale d’une vingtaine de personnes qui seront engagées pour cette comédie musicale.

Une des particularités du projet, c’est qu’il est conçu en coproduction avec la Chine. Une équipe shawiniganaise incluant évidemment Perreault mais aussi le maire Michel Angers sera dans ce pays du 22 au 29 avril pour y négocier des ententes avec des représentants de la ville de Qingyang qui est prête à présenter le spectacle histoire de bonifier son offre culturelle. La ville de plus de 2 millions d’habitants a mis sur pied un important projet de développement culturel comme économique puisque les autorités municipales veulent faire du secteur culturel un axe de leur futur développement économique.

L’idée qui se dessine derrière la collaboration comporte plusieurs volets. Dans un premier temps, Perreault estime que le spectacle sera présenté au Centre des arts pendant au moins trois étés consécutifs à partir de 2019 et qu’il serait présenté en Chine pendant notre hiver. Au départ, on vise Qingyang mais des contacts ont aussi été faits avec d’importants producteurs de l’Empire du milieu susceptibles de transporter la comédie musicale sur de nombreuses scènes ailleurs dans le pays de même que dans différents festivals culturels. Comme les premières aventures d’Amos Daragon paraîtront bientôt en Chine sous forme de bouquins, le personnage ne sera pas totalement inconnu pour le public.

Ce volet du projet est si important que des créateurs chinois seront invités à se joindre à l‘équipe de production pour s’assurer que Le Phénix soit conçu pour plaire au public de là-bas. «L’ensemble sera inspiré de l’opéra chinois au niveau esthétique, d’indiquer Bryan Perreault. Il faut que ça parle au public chinois. Ce sera un mélange entre le théâtre traditionnel et les nouveaux médias. En même temps, on veut développer la comédie musicale pour plaire au public d’ici parce qu’on veut qu’elle soit présentée non seulement à Shawinigan mais aussi en tournée à travers le Québec comme c’est le cas pour Antarctique Solo.» Fait à noter, en 2019, la série de dessins animés d’Amos Daragon sera présentée à la télévision québécoise.

Voulant profiter au maximum du temps qui lui est imparti pour monter ce spectacle qui se veut à grand déploiement, une première rencontre de production doit avoir lieu dès mardi le 10 avril. «Pour un spectacle d’une telle ampleur, on ne peut pas arriver à le monter en moins d’un an, affirme le metteur en scène. On doit immédiatement commencer à réfléchir à chaque aspect de la production parce qu’on va avoir des défis à surmonter. Je peux déjà dire qu’on aura du 3D sous la forme d’holographie sur scène ce qui constituera une première au Québec. Des gens l’ont vu à Las Vegas l’an dernier et c’est une technologie éprouvée. On n’a pas le choix d’aller dans des innovations de ce type pour arriver à se démarquer des autres spectacles.»

Le metteur en scène parle aussi de gigantisme comme une des caractéristiques du projet. «On reprend l’épisode 7 des aventures d’Amos Daragon alors qu’il effectue une descente aux enfers. On a déjà notamment prévu une marionnette géante de pieuvre avec des tentacules d’une vingtaine de pieds de longueur qui vont dépasser le cadre normal de la scène. Ça va se démarquer de ce qu’on a présenté des aventures d’Amos Daragon à la Cité de l’énergie par le fait qu’il y aura des chansons, qu’on ne retrouvera pas de numéros acrobatiques de cirque et par une structure qui sera aussi différente. On va mettre l’emphase sur la musique qui est un élément dont les Chinois sont très friands.»

Quelle que soit la nature précise des ententes qui vont se conclure avec la Chine à la fin du mois, il est acquis que le spectacle shawiniganais sera présenté puisque la vente des billets est déjà en marche pour les vingt-quatre représentations de l’été 2019. On a choisi d’en faire un spectacle relativement accessible avec des billets se vendant au coûts de 53 $ pour les adultes et 13 $ pour les enfants. Un forfait à 98 $, taxes incluses, sera offert pour une famille de deux adultes et deux enfants. Les représentations auront lieu les jeudis, vendredis et samedis soirs à 19 h 30 ainsi que les dimanches en matinée, à 14 h 30.