Martin Vachon

À la prochaine Trois-Rivières!

Déjà mon dernier week-end à Trois-Rivières! Ah que ça passe vite! Je me rappelle encore quand je suis arrivé il y a trois semaines, j’étais jeune et naïf... Je croyais que le Scrabble était un salon de jeux, qu’il y avait vraiment trois rivières à Trois-Rivières et que oui je serais capable d’aller me coucher après mon spectacle en marchant sur des Forges sans m’arrêter sur une terrasse... Une belle naïveté...

Martin Vachon présente son spectacle à la salle Anaïs-Allard-Rousseau pour un troisième et dernier week-end, les 24-25 août. L’humoriste tient une chronique en collaboration spéciale dans Le Nouvelliste pendant trois vendredis. Voici son troisième texte sur son immersion dans la vie trifluvienne.

Encore une fois je voudrais remercier tous ceux qui sont venus me voir le week-end dernier à la salle Anaïs-Allard-Rousseau, ce fut magique! Si tous les publics peuvent être comme vous, je vais passer une maudite belle tournée!

Cette semaine, j’ai décidé de découvrir Trois-Rivières de la même manière que vos ancêtres l’ont fait: par la voie maritime! Je suis allé faire du paddle board! Tsé le sport où on doit se tenir debout avec une rame sur une planche de surf géante? On dirait que la personne qui a inventé ça hésitait entre faire du surf ou du kayak pis elle s’est dit: «Tant pis, je vais faire les deux!» Blague à part, ça faisait vraiment longtemps que je voulais essayer ça. C’est la grosse mode en ce moment, un peu comme les poke bowl!

Je suis donc allé voir la gang de Maïkan Aventure et j’ai pu louer une planche et partir à la découverte de la rivière Saint-Maurice comme l’avait fait Laviolette à l’époque. Bon je suis pas mal sûr que Laviolette n’est pas arrivé en paddle board mais bref…

J’ai vraiment aimé mon expérience… le Saint-Maurice est magnifique! Faire du paddle board est un peu plus dur que je pensais, mais au moins, contrairement à mon technicien Steven, je ne suis pas tombé à l’eau! Yeah! (Steven a de nombreuses qualités, mais il a l’agilité d’un pingouin ivre à qui on aurait attaché les pieds avec de la corde...)

Pour ma dernière chronique, je voudrais remercier Le Nouvelliste pour la tribune qu’on m’a offerte. Merci également d’avoir corrigé mes fautes d’orthographe. Grâce à eux, j’ai eu l’air un peu plus «culturé»!

Merci aussi à toute l’équipe de Culture Trois-Rivières pour l’accueil hyper chaleureux. Vous êtes des gens dévoués, travaillants, talentueux... Trois-Rivières est chanceux de vous avoir comme diffuseur.

Mais le plus gros merci revient à vous, habitants de Trois-Rivières et des alentours. Dans la vie d’un humoriste, lancer son tout premier one-man-show, c’est quelque chose qu’on n’oublie jamais (un peu comme la première fois qu’on a fait l’amour) et je suis très content d’avoir vécu ça chez vous (je parle du show là, pas de ma première fois... ma première fois n’a pas duré trois week-ends ça je peux vous le dire!)

Trois-Rivières, ce fût un plaisir... à « uuuuuuuuu-ne » prochaine fois! (Les gens qui ont vu mon show vont comprendre, pour les autres il vous reste encore ce week-end, manquez pas ça!)